Half•Alive : un album tant attendu

Le groupe tout droit sorti de Californie nous a enfin fait le plaisir de nous offrir Now, Not Yet, son premier album, en ce début du mois d’août. Chronique !

Half Alive (stylisé half•alive), ce sont les génies derrière le tube still feel. dont le clip à la chorégraphie et la réalisation incroyables leur a valu plus de 25 millions de vues sur YouTube. Après plusieurs singles et un EP sorti en 2017, ils nous présentent enfin leur premier album qui comporte plusieurs titres déjà connus du public ainsi que de belles surprises.

ok ok? , la chanson qui ouvre l’album est spéciale, car elle change trois fois de style en à peine quatre minutes. Les premières secondes ont un son très rock, pour nous amener vers un son au beat un peu plus calme en se terminant par un son très 80’s.

Dans les titres déjà connus du public, car sortis sous forme de singles, on retrouve RUNAWAY, arrow – aux sonorités très indie et entraînantes – mais aussi Pure Gold, cette chanson qui débute avec une basse et des notes de piano parsemées pour s’achever par un bridge très intéressant, avec un côté un peu plus électronique.

Maybe est une chanson digne d’un début de film. Elle aussi aux sonorités très indie et dansantes, on peut y entendre un petit son de synthé. the notion n’est, en fait, pas vraiment une chanson mais un enregistrement vocal qui laisse place à leur tube still feel. TrusT est une chanson qu’on pourrait qualifier de « banale », jusqu’à arriver à ce pont très plaisant qui laisse place à une explosion d’instruments en fin de chanson.

BREAKFAST est une des plus grandes surprises de cet album. Elle offre des sensations à la Bon Iver avec un bridge très bien construit, qui ne peut que traduire une certaine expérimentation qui a été nécessaire à la composition de ces sonorités. creature est aussi une chanson aux allures typiques de half•alive ; un peu moins entraînante que les autres, certes, mais qui traduit toujours cette expérimentation avec un son un peu plus électro.

Pour finir, on peut aussi trouver deux collaborations sur cet album. La première, ice cold, avec la chanteuse Kimbra, est aussi une chanson à l’air très joyeux et qui offre aussi ce petit son de synthé. Sa voix ainsi que celle du chanteur, Josh Taylor, se marient très bien. La seconde collaboration se trouve sur Rest avec Samm Henshaw. A son tour très entraînante, elle amène un petit son différent des autres chansons.

Pour conclure, si l’on devrait retenir une seule chose de cet album : l’expérimentation ! Avec différents rythmes, sonorités, techniques,… des musiques parfois très électroniques et d’autres au format plus « classique », on voit que Now, Not Yet est un premier album et qu’ils ont manipulé le son avant de le sortir. On pourrait aussi parler des paroles, qui traitent parfois de sujets qui sont moins colorés que leur musique, mais ne gâchons pas la fête trop rapidement. C’est aussi ce ce qui en fait un bon album, parfait pour ce dernier mois d’été.

1280px-Half-Alive-Promo

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s