Typh Barrow à la Ferme du Biéreau : les jolies couleurs

L’atypique Ferme du Biéreau accueillait ce samedi soir la pétillante Typh Barrow qui venait présenter son excellent premier album Raw. Retour sur cette soirée riche en émotions !

Halehan, jeune belge, avait le privilège de lancer la soirée. Le chanteur, un peu timide, se révèle complètement dans ses chansons. Des mélodies simples aidées par une très belle voix. Un vrai beau moment et un artiste à découvrir.

Quelques minutes plus tard, Typh Barrow fait son entrée sur scène. C’est avec le funky To Those We Wait que le show commence. Typh parcourt la scène entre son synthé, son micro et son piano avec une énergie naturelle. Tout est en place, il faut dire qu’elle est accompagnée par trois fantastiques musiciens : le maitre du temps Fabio Zamagni, les six cordes de Guillaume Vierset et le bassiste Felix Zurstrassen. L’émotion sera présente à de nombreuses reprises, notamment sur The Whispers, The Absence ou Colors écrite suite à l’agression raciste subie par une amie. Hold You Sister sera partagée au milieu de la salle, debout sur une chaise, et simplement accompagnée d’un filet de guitare. Le voyage est total surtout avec une voix aussi modulable entre ragga, blues, funk, soul … Un arc en ciel de styles qui passent avec une puissance et une facilité incroyables. On aura ensuite l’impression de nous retrouver dans les années 20, avec une version épurée mais très jazzy de I Want You.

Place ensuite au traditionnel medley de chansons que les « moins de vingt ans » ne peuvent pas connaître : du Back To Black d’Amy Winehouse au Gangsta’s Paradise de Coolio en passant par Hey Yeah d’Outkast. Un moment d’éclate totale, ça chante, ça danse, ça applaudit. Le temps sera à nouveau suspendu sur la version dépouillée et fragile de Hurt: une merveille. La fête reprendra de plus belle sur Replace, une nouvelle création dansante et ragga à souhait. La suite sera un enchaînement de tubes dont Taboo avant le final impressionnant sur Daddy’s Not Coming Back et la première live de Floating.

Nonante minutes pleine de bonheur pour terminer un samedi plutôt maussade. Le soleil se trouvait sans aucun doute à la Ferme du Biéreau. Le public s’en est allé la tête pleine d’étoiles et le sourire aux lèvres. On plane encore !

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s