Flashback: the show must go on

Après l’attentat au Bataclan le 13 novembre 2015, pas mal de personnes ont eu peur de retourner dans des salles de concerts. Nous, que du contraire! Retour sur nos concerts les plus marquants de cette année 2016.

Guillaume:

1. David Gilmour (Tirlemont) : un son grandiose et un génie à la guitare. En cette nuit fraîche de juillet, mon rêve d’entendre les chansons de Pink Floyd se réalisait et surtout grâce à David : l’un de mes guitar hero. J’ai eu la chair de poule durant tout le concert !

2. Asaf Avidan (Festival des Libertés) : des guitares, des boîtes à rythmes et quelques pédales … l’extraterrestre Asaf fait le reste avec sa voix hallucinante et inimitable ! Une claque monumentale !

3e ex-aequo Paul McCartney (Rock Werchter) : il suffit de citer The Beatles et cela suffit pour décrire mon bonheur ainsi que celui du public présent sur la plaine ce jour là. A plus de 70 ans l’énergie de Paul est remarquable et son band est parfait. Sa voix n’a quasiment pas changée. La communion du public sur « Hey Jude » fut absolument émouvante.

Bruce Springsteen & The E Street Band (Werchter Classic) : énergie, folie, bonheur, respect … On peut encore trouver des adjectifs par milliers pour LE Boss et son groupe. On a l’impression d’assister à un bœuf entre amis dans un bar alors qu’on est 80.000 ! Mon 3e concert de Bruce & Friends et je confirme qu’il est impossible d’être déçu par tant de talents et de générosités. 2h40 de pur plaisir !

 

David: 

1. Jackson Browne & Raúl Rodríguez ( CAAC – Séville)
2. Jason Isbell – John Moreland (Botanique)
3. Damien Jurado – Astronaute  (Botanique)

Siméon:

1. Nightwish  (Lotto Arena)
2. Puggy  (Cirque Royal)
3. Aurora  (Botanique)

Antoine:

1. Mustii (Cirque Royal): une claque. Voilà comment résumer ce concert en deux petits mots! Nouveau sur la scène belge, c’est clairement la nouvelle sensation live du pays avec un show puissant et généreux.

2. Paul McCartney (Rock Werchter): un concert plein d’émotion, d’humour et de talent. A 74 ans, l’ancien Beatles était l’événement du festival et il n’a pas déçu une seule seconde. Rempli de malice et de sympathie, il a jonglé pendant 2h30 entre les Beatles, les Wings et sa carrière solo. S’il loupe la première marche du podium, c’est sans doute à cause de l’introduction beaucoup trop longue d’un concert parfois trop millimétré.

3. Ghinzu (Francofolies de Spa): une date estivale incroyable dans le village Francofou. De retour sur le devant de la scène avec un album en venir, John et sa bande ont mis le feu au festival avec un concert puissant et nerveux. Une fois encore, les Belges ne déçoivent pas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s