Cabaret Vert 2017 – Des découvertes musicales mais pas que !

Le samedi 26 août, Musically Yours était présent au Cabaret Vert, festival à la philosophie écologique qui se déroule près de Charleville-Mézières en France. Sourire, chaleur, bonne ambiance, soleil (que l’on peut comparer au pote qui met deux heures à se pointer à la soirée) étaient au rendez-vous ! Voici ce que l’on a retenu de cette journée.

Tout d’abord, on a pris le temps de visiter entièrement le site du festival et la première impression est que ce dernier est beaucoup plus grand qu’il n’y paraît. Deux scènes principales (la scène Zanzibar, que l’on peut qualifier de « main stage », et la scène des Illuminations), des stands de nourriture pour ravir les papilles gustatives de tous les horizons, plusieurs bars avec des variétés de bières et boissons différentes (clin d’oeil au Bateau Ivre et ses bières belges), un espace dédié aux associations présentes pour sensibiliser le public à un monde plus sain et plus vert, et bien d’autres structures avaient été mises en place pour accueillir les festivaliers dans un cadre chaleureux et « à la cool ».

Début des hostilités

Côté musique et animations, il y en a eu pour tous les goûts et toutes les couleurs. Les festivités ont commencé à 14h00 avec PopCorn Party, un DJ set en continu jusque 18 heures pour les plus motivés aux sonorités parfois relaxantes, parfois entraînantes, dans un espace à la décoration végétale appelé Le Temps des Cerises.

On a ensuite participé au concert du groupe français Underdog Effect sur la scène des Illuminations, qui s’est révélé être une très chouette découverte. Leur musique se situerait globalement entre The Kooks et Bloc Party (et ça, pas seulement parce que le chanteur de UE est de couleur aussi), les couplets de guitares sont énergiques sans pour autant être agressifs et Riwan Cheron, chanteur et guitariste, a une voix qui donne à tendre l’oreille. Bref, on a fortement apprécié.

Moins d’une heure après, toujours devant la même scène, on s’est retrouvé dans une ambiance garage rock, à la limite du punk, avec le groupe également français Last Train. Avec sa présence scénique comparable à celle des Ramones, ce dernier a emmené son public 40 ans en arrière dans la cave d’un pub londonien. Avec une composition musicale assez « catchy » et explosive agrémentée de la voix cassée du chanteur, et des musiciens cigarette à la bouche qui bougent dans tous les sens, on peut conclure que les spectateurs, aux poings levés, ont été réceptifs à l’énergie Last Train. Il ne manquait plus que des perfectos en cuir noir et des bouteilles de Bourbon pour compléter le tableau.

« Kiss me »

C’est plus tard vers 21h20, près de la scène Zanzibar, que le « kiss me », première parole de la chanson « No You Girls », est enfin sorti de la bouche d’Alexander Kapranos, leader du groupe écossais Franz Ferdinand. Là, les gens ont le sourire et c’est beau à voir. Malgré un démarrage assez lent, le concert a fini en beauté avec un Alexander haranguant les foules et communiquant avec son audiance en français ! Sans jeu de lumières extravaguant, tout est question de miser sur la qualité musicale et vocale, et là encore, on est entièrement satisfait. Leurs deux nouveaux membres, Dino Bardot à la guitare et Julian Corrie au clavier, ont assuré leur partie du show comme s’ils avaient toujours été là depuis le début. Le groupe avait déjà réalisé un premier passage au Cabaret Vert en 2012. 5 ans après, ils reviennent pour remettre ça et on estime que le bilan est à nouveau positif, en dépit d’un seul bémol : une heure, c’est bien trop court.

Maintenant place au duo Justice qui a livré tout simplement un spectacle à couper le souffle. Une scène richement décorée avec des amplis Marshall ainsi que des structures de lumières assez imposantes et à la pointe de la technologie ont clairement permis aux deux DJ de se mettre en avant comme l’une des meilleures prestations de l’édition 2017 du festival. Ça bouge, ça danse et voilà la plaine de la main stage transformée en discothèque géante en plein air le temps d’une heure et 15 minutes (encore une fois, on n’en pas eu assez). L’un des moments forts du concert est certainement lorsque Xavier de Rosnay s’est payé un petit slam parmi les spectateurs. Avec leur style bien à eux, les deux Parisiens en imposent et on ne peut qu’en demander toujours plus.

Pour vous donner une meilleure idée du vécu de Musically Yours à cette journée de festival en Champagne-Ardennes, on vous suggère d’aller faire un petit tour dans la rubrique galerie pour regarder les photos.

Peace, love et rock’n’roll.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s