Les Solidarités au sommet

Ces 26 et 27 août se tenait à Namur la cinquième édition des fêtes des Solidarités au sommet de la Citadelle. Retour sur un week-end exceptionnel !

Avec 49 000 personnes (record d’affluence pour cette édition), les Solidarités ont véritablement réussi leur pari avec une cinquième année plus que réussie. Le cadre est véritablement magnifique, l’affiche est éclectique, tout est mis en place pour que toutes les personnes possibles puissent venir (un bravo tout particulier pour les nombreux moyens mis en place pour les personnes PMR), les nouveaux systèmes de paiement sont également hyper pratiques bref, ce festival est d’ores et déjà voué à un bel avenir avec une telle organisation et une telle qualité musicale !

Le samedi, nous avons quelque peu flâné du côté de la grande scène de l’Esplanade histoire de se familiariser avec les lieux. En slalomant entre les stands de nourriture et les nombreux stands associatifs présents, on se retrouve également face à l’espace enfant hyper bien foutu, preuve de l’ampleur familiale de l’événement ! On finit par se poser dans les transats tout en écoutant Alvaro Soler et ses titres remplis de soleil (celui-ci était d’ailleurs bien généreux) ainsi que le reggae de Tiken Jah Fakoly. Pour la fin de soirée, on se rapproche de la « main stage » pour les concerts de Broken Back et Puggy et le moins que l’on puisse dire, ce que nous n’avons pas été déçus ! Le premier a su chauffer le public avec un set aux sonorités pop-folk, le tout saupoudré de sourires et de générosité envers la foule alors que les seconds ont clairement livré une de leurs meilleures performances ; Puggy c’est le groupe qui évolue un peu plus à chaque concert car chaque membre se lâche de plus en plus au fil des jours, Matthew se met à parler à son public en chantant, Ziggy martyrise sa batterie alors que Romain ne tient pas en place un seul moment. Un concert qui n’a pas déçu une seule seconde.

Pic by Les Solidarités
Pic by Les Solidarités

Le dimanche, pas le temps de se reposer, le programme était chargé ! On commence par Va à la plage sur la scène du Maquis, le groupe bruxellois a su séduire le public avec son rock francophone sous une chaleur étouffante. Direction ensuite le Théâtre du Verdure où se tenait la finale du Tremplin des Solidarités (remportée par The Black Hat) et où jouait Mango Moon. Le groupe est en train de se faire un joli parcours estival et a prouvé à Namur qu’il avait une véritable énergie scénique pour défendre d’une bien belle manière leurs premiers titres. Toujours sur la même scène suivait la jeune Typh Barrow ; véritable révélation de la scène belge, la jeune chanteuse a livré un concert devant une grosse assemblée avec ce timbre de voix digne des plus grandes chanteuses actuelles. Peu après, direction l’Esplanade pour le concert de Saule ! Lui, on ne le présente plus tant il est apprécié et réputé dans le milieu. Le gentil géant a mis le feu au festival en parcourant tous ses tubes mais à peine avons-nous eu le temps de nous remettre que déjà nous sommes de retour au Maquis pour assister au set de Cali, un autre showman. Venu présenter son dernier album, Bruno, de son prénom, a mis tout le monde d’accord avec sa générosité en faisant monter les photographes sur scène, se jetant dans la foule… C’est ensuite Slimane qui a rassemblé un public nombreux du côté de la grande scène avant que Tryo ne prenne place sur la plus petite. Le groupe pop-ska français a délivré un concert rempli de tubes entre « L’hymne de nos campagnes », « Serre-moi » et « Désolé pour hier soir ».

Pour terminer la soirée et le festival, les organisateurs ont mis la main sur une tête d’affiche d’un grand niveau avec le seul et unique Patrick Bruel ! Celui qu’on ne présente plus faisait ce dimanche une pause dans ses vacances pour jouer pour la première fois à ce festival, 20 ans après son concert à la Citadelle ! Généreux sur scène, le chanteur est arrivé dans un costume steam-punk avec haut de forme et lunettes de soleil (surprenant) et a interprété ses plus grands succès comme « Place des grands hommes », « Alors regarde », « J’te l’dis quand-même »… Un véritable concert exceptionnel pour les Solidarités !

Pic by Les Solidarités
Pic by Les Solidarités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s