Baron Crâne + Piniol à la Scène Michelet : Brain fire

Cette semaine à la scène Michelet c’était soirée math rock avec les Parisiens de Baron Crâne suivis du groupe Piniol issu de la fusion Poil + Ni. Ambiance prise de tête mathématique, histoire de faire chauffer les neurones, et pas que.

Baron crâne est, selon leurs dires, un « trio stoner rock jazz dub prog doom ambient électrique instrumental et plus si affinités ». Ils ont même des cartes de visite qui le disent pour les plus sceptiques. Et c’est vrai ! Ils présentent une somme d’inspirations impressionnante influencée par Mars Volta, King Crimson ou bien Them crooked Vulture.

Les trois Parisiens ont exposé leurs théories sans fausse notes, malgré un feu d’artifice de changement de rythme. Le public est très vite déstabilisé d’ailleurs, les dodelinements se calent vite sur la guitare. En effet, le bassiste donne son slapping funky et le batteur lui répond avec force et fracas. Ils entrent dans un duel percutant avec le guitariste en arbitre. Ce dernier peut enchaîner les solos envoûtants et emmener l’audience dans ses explorations jazzy. Baron Crâne a auto-produit deux premiers EP et le nouveau morceau qu’ils ont présenté sent le prog à plein nez. Une heure de délices aux oreilles, en gros ils ont « mis les poils » (expression landaise).

Arrivent ensuite Piniol, ou l’art de fusionner sans concession. Au contraire on rajoute même un clavier aux deux batteries, aux deux basses et aux deux guitares.
Cette hydre à sept têtes déboule et écrase les cerveaux avec leur jazzcore bourrin. Pas de demi-mesure, finie la précision exaltante bienvenue à l’obscurité brutale. Créant des moments bien lourds à la Tool, ils explosent en décibels et créent une ambiance sombre et sauvage.

Les morceaux s’enchaînent avec la même structure, tout en crescendo, ils vont d’abord installer une ambiance hypnotisante par un genre de free jazz à la sauce metal. Puis ils trouvent le gimmick et accélèrent jusqu’à une transe explosive haletante sur un chant core ultra poussif.

Encore une soirée pleine de style, de goûts et d’explorations à la scène Michelet qui libère son public exténué physiquement et mentalement. Mens sana in corpore sano comme disait l’autre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s