L’Eratos Musicfest : entre fuzz et harpe

Jeudi, à La Scène Michelet, l’Eratos Musicfest troisième édition nous a organisé une soirée fuzz et harpe assez perchée. Pour nous surprendre, ils ont invité trois groupes pour trois styles bien différents.

The Sirus After Rumble – TSAR a ouvert le bal avec un son heavy stoner prog détonnant. Les influences transpirent et procurent un mélange entre Rage Against The Machine et TOOL percutant. Les compos sont très inspirées, les riffs des deux guitares sont lourds et groovy et le chanteur en mini-jupe est possédé.

Après un telle ouverture, Nobody’s Cult alterne entre des morceaux bien stoner doom et d’autres plus rock sixties. La chanteuse sensuelle accompagne la mélodie avec sa harpe électrique couplée à plusieurs pédales d’effets dont une wah-wah. Oui, c’est étonnant, mais l’effet est intéressant et produit une ambiance étrange et sombre.

Pour la troisième et dernière date ensemble, le groupe est suivi par Djiin qui termine sa tournée ici. La chanteuse harpiste est flamboyante et transmet une énergie chauffée à blanc. Les quatre musiciens sont peut-être épuisés, mais ils donnent tout ce qui leur reste et produisent un show explosif quasiment chamanique.

Avec ces trois leaders charismatiques, différents et complémentaires la salle a été transportée vers une atmosphère peu conventionnelle.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s