The Lumineers : sex, drugs & folk music

The Lumineers, conteurs des temps modernes, sont de retour avec III, leur tout nouvel album. Chronique !

Trois ans après le splendide Cleopatra, les Américains de The Lumineers sont donc de retour avec un disque que nous attendions impatiemment. Dans le précédent opus, plusieurs chansons racontaient une seule et même chanson, celle de Cleopatra, chauffeuse de taxi. Le tout avait donné naissance à un court-métrage touchant. Devinez quoi ? Ils ont remis le couvert ! Les dix chansons de l’album ont été « clipées » pour en faire une histoire continue. On suit tout d’abord l’histoire de Gloria, mère droguée et alcoolique pour qui la débauche est quotidienne avant de passer sur l’histoire de Jimmy (le fils de Gloria) et, enfin, le propre fils de ce dernier. Bref, une histoire familiale, divisée en trois parties (d’où le titre de l’album) au sein de laquelle tout le monde se déchire et où rien ne va. Il s’agit donc ici d’un album concept à écouter dans l’ordre proposé par le groupe.

Au-delà de ce concept, il ne faut bien sûr pas oublier ce qui nous intéresse le plus : la musique. Comme on vient de le dire, le trio nous (ra)conte une histoire dans ce disque et une fois encore, il le fait bien. On retrouve ainsi la voix enchanteresse de Wesley Schultz, également guitariste de talent, qui est capable de laisser passer autant de bonheur que de tristesse dans sa voix. The Lumineers, c’est la pureté de la musique folk, celle-là même qui dégage une honnêteté sans artifice, loin des standards de la musique actuelle. Authenticité, c’est probablement le mot qui convient le mieux à ce que proposent les Américains.  C’est grâce à des groupes comme celui-ci que des styles comme la folk persistent et restent accessibles à un large public. On sort donc des sentiers battus et on est emporté dans de belles histoires dont on veut connaître le dénouement, qu’il soit bon ou mauvais. Les personnages pourraient presque nous sembler familier lorsqu’ils sont présentés par cette voix que l’on a appris à connaître.

III est donc une nouvelle petite pépite signée The Lumineers. Le groupe parvient à nous emmener dans des contrées musicales dont on se plait à découvrir les tenants et aboutissants. Tout est clair dans la musique de la formation du New Jersey et rien n’est laissé au hasard. Tout le monde est à sa place et les notes s’envolent seconde après seconde pour créer un toit sous lequel on souhaiterait rester des heures et des heures.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s