Ce Mr Nice Guy d’Alice Cooper

Ce samedi 21 septembre, la météo était idéale pour boire un verre en terrasse et faire le dernier barbecue de l’année. Ça tombe bien, Alice Cooper était à Forest National et on ne pouvait pas passer à côté de cette soirée cauchemardesque. 

Alice Cooper, Vincent Furnier de son vrai nom, c’est l’esthétique du shock rock mêlée à la musicalité du hard rock. Véritable metteur en scène en plus d’icône du rock, il déposait donc ses cauchemars sur le sol belge le temps d’une soirée qui s’annonçait unique.

En première partie de soirée, on retrouvait les Américains de Black Stone Cherry. Servis par un son proche du médiocre (la réputation de Forest, tout ça…), le groupe a tout de même réussi à offrir un set bourré d’énergie pour bien mettre en jambes le public qui a pourtant du mal à se réveiller. De notre côté, la performance et saluée et on espère déjà recroiser le band dans une petite salle (si l’équipe de l’Ancienne Belgique nous lit…)

Mais c’est à 21h15 que les choses sérieuses ont véritablement commencé. Lorsque résonnent les premières notes de Feed My Frankestein, c’est le rideau qui tombe sur scène pour dévoiler le décor de Cooper ; rempart de château, cercueil… toute l’esthétique du cauchemar était donc bel et bien présente pour ce concert. Surgit alors de la fumée celui qu’on pourrait, au même titre qu’Ozzy Osbourne, qualifier de prince des ténèbres. On était donc partis pour 1h30 de set faisant office de best-of de la carrière du chanteur. No More Mr Nice Guy, Steven, Billion Dollar Babies, Poison ou encore l’indétrônable School’s Out, tous sont passés au crible dans une ambiance de folie.

Même la mise en scène est désormais un classique des tournées du rockeur. On pense notamment à la guillotine, à la pluie de (faux) dollars à son effigie, aux têtes de bébés géantes… Tous les ingrédients étaient réunis et ont fait de cette soirée le plus beau des cauchemars. A 71 ans, Alice Cooper est encore dans une forme olympique et dégage un charisme que peu peuvent encore se vanter d’avoir à son âge. Alors même si Forest est resté fidèle à sa réputation avec un son détestable, cela ne nous a pas empêchés de passer une excellente soirée et de saluer les performances de Cooper et de ses excellents musiciens.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s