Idles : ultra punk

Du punk à l’ancienne, c’est probablement ce dont le monde a besoin en ce moment. Heureusement, on peut compter sur Idles et leur nouvel album Ultra Mono. Chronique !

Bon, déjà, commençons par le commencement : qui est Idles ? Pour celles et ceux d’entre vous qui ne connaîtraient pas le groupe formé en 2009, il s’agit de cinq Anglais complètement dingues originaires de Bristol. Leur recette : un punk gras et furieux amplifiés par la voix grave et folle de Joe Talbot. Ils sont de retour cet automne avec leur troisième album et ils ne sont pas revenus pour enfiler des perles. Si vous êtes ici pour vous détendre une tasse de thé à la main, passez rapidement votre chemin, vous risqueriez de vous brûler.

Furie. Puissance. Force. Ces trois mots pourraient à eux seuls résumer ce troisième album d’Idles. Les Britanniques nous transportent dans un torrent de décibels qui sent bon Camden Town et la Tamise. Pour peu, l’écoute de l’album nous ferait presque acheter une nouvelle paire de Dr Martens. Mais gardons nos livres sterling et revenons à la sueur de cet album punk à souhait. Les guitares sont furieuses, la batterie martèle un rythme effréné du début à la fin et surtout, on retrouve ce qui fait la force du genre : un engagement sociétal marqué et marquant. En effet, Talbot et sa bande s’inscrivent dans la lignée de groupes qui évoquent la société avec rage comme sur Ne touche pas moi qui parle du consentement.

A l’image du type sur la pochette de l’album, on se prend ce Ultra Mono dans la gueule comme un Eurostar lancé à toute vitesse. Dans une sorte de bordel organisé, les cinq mecs d’Idles sortent un album grandiose et qui pourrait être le remède parfait à la morosité ambiante qui règne sur notre planète. Servez-vous une bière, invitez vos potes, prêts ? Pogotez !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s