KALEO : les Lettres islandaises

Non, l’Islande ne se résume pas qu’à des paysages exceptionnels et à Björk ! Ils ont aussi les rockeurs de KALEO qui viennent de sortir leur nouvel album Surface Sounds. Chronique !

Après le succès de leur second opus A/B avec les tubes Way Down We Go et All The Pretty Girls, les Islandais de KALEO sont donc de retour avec un album qu’on attendait bien sûr au tournant. Initialement prévu pour juin 2020, il avait été reporté à une date ultérieure et inconnue jusqu’au début de ce mois d’avril. Autant vous dire qu’on commençait à ne plus y croire.

Ce Surface Sounds, c’est un album à couches multiples. A la première écoute, on découvre des titres qui parlent de sexe (Break My Baby), de drogue (Alter Ego) ou encore d’esclavage (Free the Slave). Mais si on écoute plusieurs fois ces morceaux, on se rend compte qu’on est face à une sorte de pamphlet musical. En effet, Jökull Júlíusson et son groupe glissent au fil des phrases des critiques envers l’industrie musicale et la société du paraître (« You’re only worth how much you sell. You’ve come too far, we both agree. Just give the people what they need » – « Tu vaux simplement en fonction de ce que tu vends. Tu es allé trop loin, on est tous les deux d’accord. Donne juste aux gens ce dont ils ont besoin »). Ce sont tous ces doubles-sens qui donnent tout son sens à un album minutieusement réfléchi. On retrouve aussi d’autres titres qui vont droit au but comme l’excellent Skinny qui évoque la pression qu’on met sur les épaules des artistes, féminines principalement.

Et musicalement, les mecs de KALEO prouvent une fois encore tout leur talent, voyageant de la folk au rock hyper bluesy en passant par la country. De vrais virtuoses qui prouvent, eux aussi, que les groupes de rock purs et durs sont loin d’être morts ! Imparable. Avec une telle qualité musicale, le groupe prouve que l’émergence des groupes scandinaves sur la scène internationale n’est pas un mirage comme le prouvent Ghost en Suède et Volbeat au Danemark.

En conclusion, c’est un album sacrément intelligent que nous sortent ici les Islandais. Musicalement millimétré et textuellement fin et impressionnant, Surface Sounds est un tout grand disque de rock qui risquera encore de nous surprendre à la vingtième écoute.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s