Aucklane : quand Jett rencontre Baez

La scène belge en général se porte à merveille, on le sait. Et la scène rock belge aussi. Mais est-ce que vous vous êtes déjà penché.e.s sur la scène rock belge féminine ? On vous parle du premier EP d’Aucklane, Nightfall. Chronique !

C’est lors d’une résidence pour préparer ses futurs concerts et son EP que nous avons découvert Aucklane l’année dernière. Sans mentir, le coup de coeur a été immédiat pour cette artiste qui redonne au blues rock ses lettres de noblesse. Charlotte Maquet dévoile sur ce premier EP cinq morceaux aussi sensuels que puissants avec un son électrique et brut sans artifices. On est ici face à un (trop) court-format qui va à l’essentiel, comme une sorte de retour aux fondamentaux rock de Joan Jett avec toutefois quelque chose de très moderne pour magnifier le tout. On aurait presque envie de proposer Gamblers comme BO du prochain James Bond.

Aucklane, c’est réussir à rendre l’ancien moderne finalement. Les parties instrumentales sont en harmonie en plus, ce qui donne une explosion de saveurs auditives notamment sur Ghost In The Hall pour glisser vers Over Here, un titre tout en douceur qui rappelle quelque peu la grande Joan Baez.

Nightfall, un EP à surconsommer sans modération.

Pic by Pierre Vachaudez James

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s