Rotzak : rock de bâtards

Pas d’insultes ici, c’est leur nom. Rotzak est un groupe belge originaire de Diest. Chargé d’ouvrir les hostilités sur la Woodstage du Brakrock Ecofest 2022, nous sommes allés à la rencontre de ce petit phénomène de la scène underground, après un show très solide.

En tant que groupe belge, vous avez l’honneur d’ouvrir le bal pour cette édition du Brakrock, pas trop de pression ?

C’est une énorme chance pour nous. On est entourés de gros noms (Descendents, Comeback Kid,…) et c’est une très belle opportunité pour notre groupe de pouvoir partager ce moment avec ces groupes. C’est notre première fois ici et on est ravis. C’est un peu un remplacement du défunt Groezrock….

Pic by Maxime Dumont

Vous mixez une tonne de sonorités et de styles différents, comment arrivez-vous à décrire votre musique à un nouvel auditeur?

Ce n’est pas évident…Je pense qu’on ressent bien sûr l’influence du groupe Everytime I Die qui revient très souvent dans nos compositions, c’est ce qu’on entend du public qui nous découvre la plupart du temps. Nous ne sommes pas tellement dans le hardcore, nous aimons avant tout mélanger nos influences que ce soit dans le métal, le sludge, le stoner… C’est pour cela que nous sommes à l’affiche de festivals très différents et aux styles multiples.

Et cela vous plaît?

Oui bien sûr, on croise la scène underground d’un côté puis la scène plus mainstream le lendemain. On se mélange mais sans aucune intention d’être dans cet entre-deux. C’est comme cela que les bookers nous voient et ça nous permet de ne pas avoir une étiquette trop évidente, cela nous convient ainsi.

Vous arrivez à composer facilement avec tous ces genres dans vos influences ?

Chanson après chanson, tout sort des tripes naturellement. On met tout sur la table et avec les répétitions, on arrive à avoir quelque chose de plus concret et de cohérent. Je pense que le fait que nous écoutons tous des styles très différents et que tout le monde a son mot à dire nous apporte cette originalité et ce mix.

Pic by Maxime Dumont

Pas de samples ni de sons préprogrammés dans votre set, c’est original pour votre style !

Non, surtout pas. On veut rester authentiques et proposer un concert organique. Si on ne peut pas le faire sur scène, on ne veut pas le faire.

Pourtant ça ne dérange pas des groupes comme Parkway Drive.

Pour eux, pas de soucis, on adore. Mais pour notre groupe, c’est hors de question. On est un petit groupe de rock et on veut le garder le plus pur possible.

On retrouve beaucoup d’attraction autour de votre groupe du côté flamand, comment vous le vivez ?

Ce n’est pas quelque chose qui nous dérange. Tant que notre musique reste la nôtre, ça n’est pas un problème, au contraire. On ne cherchera jamais à travestir notre musique pour plaire à un public particulier. Toutes les décisions artistiques du groupe doivent venir de notre cœur, c’est notre intention. La Belgique est petite, l’Europe également et en général, c’est du côté Outre-Atlantique où certains groupes peuvent parfois se perdre dans la surproduction… Mais ils en vivent eux !

Pic by Maxime Dumont

On a cru entendre qu’un nouvel album se prépare après votre premier en 2020 !

C’est exact ! On essaye de sortir de nos bonnes vieilles habitudes d’ailleurs, nous avons joué une nouvelle aujourd’hui et ça nous a fait du bien. On n’essaye encore une fois de ne pas forcer la main au destin et on espère qu’il sera à notre image. Si c’est amusant pour nous, on le fait.

Rotzak se traduit en bâtard de notre côté francophone, c’est quoi un « rotzak » pour vous ?

Normalement, quand on choisit le nom d’un projet musical, ça doit coller au groupe. Donc on va dire que ce mot représente le genre qu’on joue, ce mélange d’influences. Nous ne jouons ni un style simple ni un style compliqué. Cela peut être méchant tout comme mélodique. Rotzak, c’est notre musique, c’est nous.

Comme à notre habitude, la question finale ! Quel est pour vous le meilleur mot ou sentiment de la part d’un de vos fans après un concert de Rotzak ?

Très bonne question (rires). Je pense que nous avons touché le gros lot la semaine passée. En général, un « bon concert » est suffisant bien sûr, mais ici on a eu droit à un peu plus. Un de nos fans est venu nous voir à notre stand de merch et nous a dévoilé son bras avec … notre logo ! Nous en avions des frissons et à vrai dire … on en a encore !

Après une très solide ouverture au Brakrock, Rotzak continue son petit bonhomme de chemin sur les festivals de l’été entre les Pays-Bas et notre plat pays. Un groupe à ne pas rater pour les fans de ce mélange violent et mélodique. Nous attendons donc ce deuxième album avec grande impatience !

Pic by Maxime Dumont

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s