Autumn Rock 2013: cuvée exceptionnelle

La rentrée des classes ayant malheureusement pointé le bout de son nez, les festivals sont en voie d’extinction comme chaque année à la même période (je vais commencer à croire que c’est normal). Pour clôturer cette saison exceptionnelle, le rendez-vous était pris ce samedi 7 septembre à Braine-le-Comte pour une nouvelle édition de l’Autumn Rock Festival. Les deux scènes offraient cette année une affiche très intéressante aux festivaliers. Compte-rendu !

On sait tous en bon Belges que nous sommes que la SNCB ne rime pas avec ponctualité surtout quand c’est strictement nécessaire ! C’est donc avec plus d’une heure de retard que nous arrivons sur le site du festival. La première embuche se trouve à l’entrée où l’accréditation obtenue quelques jours auparavant n’était pas enregistrée dans les ordinateurs. Heureusement, le stress ne fut que de courte durée et une fois le bracelet au poignet, nous entrons sur la petite plaine. Sur la Moon Stage, MHD vient de se produire mais aucun écho ne ressort de ce concert, dommage ! Nous attendons donc 14 weeks, concentré d’indie garage qui chauffe le public encore relativement peu nombreux. A noter le magnifique clavier sur ressort à l’effigie du groupe. Le concert serait presque trop court, on en veut encore un peu !!

La suite, c’est sur la Park Stage que ça se passe avec Inc.Ognito, formation rock du plat pays qui fait encore monter la chaleur d’un cran. Bandeau de maquillage noir sur les yeux, les quatre gaillards balancent leurs titres avec force et motivation pour notre plus grand plaisir avant que nous ne reprenions le chemin (très court il faut l’admettre) vers la scène principale où l’habitué des festivals Cédric Gervy s’apprête à jouer. Malgré un horaire très court (il jouera 35 minutes seulement), le professeur de langue maniera celle de Molière avec le talent qu’on lui connaît rassemblant le public en nombre ! Lorsqu’il vient à insulter Suarez, le public acclame et en fera presque de même quand sa corde lâchera et qu’il balancera « Une corde cassée motherfuckeeeeeer !!! » en terminant tout de même son concert. Il n’y a pas à dire, c’est toujours un plaisir que de le revoir sur la route accompagné de ses peluches et perruques qui, selon lui, sentent « le chien mouillé mort depuis 8 jours ». Encore chapeau à lui, et bonne rentrée quand même !

DSC_0141

La petite scène se voit maintenant envahie par le rock celtique des Black Tartan Clan ! Cornemuse, banjo et grosse guitare se mêlent aux tatouages, barbes et autres bières du groupe qui mettent le feu au public qui lancent les premiers pogos dès les premières mesures du groupe. Les fans arborant les t-shirts à leur effigie étaient présents en grand nombre et ils n’ont pas l’air déçu du déplacement !! Après tant de chaleur, un peu de douceur ne fait d’ailleurs pas de tort et pendant que certains couples semblent plus amoureux que jamais assis à l’ombre d’un arbre, Gaëtan Streel et ses 7 merveilles du monde entrent en scène avec leur son folk mélancolique et séduisent le public de la Moon Stage pendant 40 minutes. Quand Liège s’invite à Braine-le-Comte, on ne peut qu’être ravi.

Une petite pause s’impose autour d’une bière (ou deux) et de quelques discussions entre potes avant de reprendre quelques minutes plus tard avec le concert de Perry Rose, « le plus Bruxellois des Irlandais » selon le présentateur. Pendant une heure, l’ambiance sera omniprésente et la bonne humeur communicative avec le sourire collé aux lèvres du chanteur. On remarquera la présence de Marka dans le public durant toute la durée du set. Un petit détour par les backstages nous permet d’assister à un petit showcase de Gaëtan Streel (tiens encore lui) accompagné de deux de ses musiciens rebaptisés « les deux mercenaires » pour l’occasion. Moment plus intime qui ravit l’assistance ! Une fois le concert de Perry Rose terminé, les fans de Superbus débarquent ! En effet, les Français jouent ce soir leur deuxième et dernier concert belge de l’été après leur prestation aux Francofolies de Spa le 19 juillet dernier. Il aura fallu le temps de quelques chansons avant que la température ne monte réellement mais une fois le groupe rodé et le public chauffé, c’est un concert fort sympathique auquel les nombreux spectateurs ont pu assister avec tous les plus grands succès du groupe tels « Lola », « Butterfly », « Radio Song » ou encore « Travel the world » le tout mélangé aux chansons de leur dernier album. Le groupe sait également jouer avec son public et lorsque la délicieuse Jennifer Ayache demande au public s’il est chaud au point de se mettre tout nu, l’hystérie ne se fait pas attendre et on assiste à de véritables strip-teases où les jeunes se retrouvent vite en caleçon ou soutien-gorge. On aurait aimé que la chanteuse en fasse autant mais sans succès !

DSC_0776

Pendant qu’AqME entame son concert du côté de la Park Stage, les préparatifs vont bon train pour LA tête d’affiche du festival : Puggy qui offre sa dernière date belge de l’année et son dernier festival à Braine-le-Comte pour le plaisir des presque 7000 personnes réunies. Encore une fois, les trois garçons ont su combler leur public et ce malgré les traits un peu tirés deMatthew et Ziggy après pratiquement 16h de route (ils jouaient en Suisse la veille) pendant que Romain semble être d’une forme olympique derrière sa basse !! Pendant 1h30, le groupe belge a ravi ses fans avec leurs plus grands succès repris en cœur tels « How I needed you », pratiquement devenu un hymne tout comme « When you know » ainsi que les morceaux du dernier album devenus eux aussi presque des classiques comme « To win the world », joué à la guitare pour notre grande surprise ou bien « Last day on earth ». Un groupe au sommet de sa forme avec un Matthew Irons plus souvent derrières ses frètes que ses touches, Ziggy Franzen acharné derrière ses fûts et Romain Descampes rebondissant et grand sourire aux lèvres. Le bonheur à parcouru l’assemblée de la première à la dernière seconde même lorsque Matthew se voit obligé de changer de guitare en plein morceau.

DSC_0978

Le festival refermera ensuite ses portes après le dernier concert par Le bal des enragés sur la Park Stage. Une 17ème édition marquée par un record d’affluence : plus de 7000 festivaliers dans le Parc du Champ de la Lune ! Un événement tout public qui offrait une affiche particulièrement alléchante cette année et qui ne manquera pas de fixer à nouveau rendez-vous à ceux qui le souhaitent en 2014 pour fêter les 18 ans de l’Autumn Rock Festival. Le rendez-vous est pris : à l’année prochaine !!!

Photos by Grégoire WASTELAIN

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s