La chaise musicale des Girls in Hawaii

Quelques jours après la Ferme du Biéreau à Louvain-la-Neuve où ils enregistraient leur album live, c’était à la Maison de la Culture de Marche-en-Famenne que les Girls in Hawaii déposaient leurs valises pour le deuxième concert de leur mini-tournée acoustique. Retour sur une soirée déroutante et poétique au profit de l’association Music Fund !

En première partie, on retrouvait Nicolas Michaux, ancien chanteur du groupe Eté 67, qui sort son premier album solo. Avec cet aperçu en quelques titres, il est certain qu’il est loin le temps des grosses guitares et des rythmes endiablés, c’est tout en sobriété et timidité que l’artiste est apparu sur scène. Le public a, pour sa part, l’air d’avoir du mal à rentrer dans l’ambiance qu’il propose ce qui est probablement dû au fait que la salle n’est pas encore remplie au moment de sa prestation.

IMG_7216

Quoi qu’il en soit, il est 21h30 lorsque les Girls montent sur scène sous un tonnerre d’applaudissements. Tirés à quatre épingles avec un look qui ramène aux années 50, les garçons ont le sourire ! Lorsqu’Antoine entame « From where », on est rapidement plongé dans ce qui va s’annoncer être une soirée atmosphérique. Guitares acoustiques, batterie, claviers, contrebasse, tout est là pour un ensemble acoustique qui remodèle les titres du groupe ! Alors que certains titres passent de l’électricique l’acoustique sans grand changement comme c’est le cas pour le poignant « Misses » ou encore pour « Mallory’s Heights », d’autres sont totalement retravaillés comme c’est le cas pour le lunaire « Rorschach ».

Pendant environ 1h30, Antoine, Lionel, Boris, Brice, Daniel et François vont enchaîner les titres en puisant dans leurs trois albums pour en modifier l’âme et la faire ressortir avec une grâce qui leur est propre. On retrouve ainsi Daniel à la guitare et au chant sur « Couples on TV », Lionel au piano pour un « Spring » touchant au possible bref, une véritable chaise musicale ! Ils joueront aussi une reprise du légendaire « Heart of gold » de Neil Young qui, à la note près, est exécuté à la perfection. Les garçons n’ont pas non plus oublié de garder leur sens de l’humour et leurs petits maladresses et c’est cet très certainement ce qui fait aussi la beauté de ce concert même si manquent certains titres à la setlist qui n’en est encore qu’à son aurore.

IMG_7380

Avant de quitter définitivement la scène sous une standing ovation et les vrombissements du public, le groupe n’omettra pas de présenter une version a cappella d’ « Organeum », morceau issu de l’album « From here to here ». Cette soirée était donc déroutante de par son côté intriguant. La sobriété et le côté intime du format acoustique séduisent haut la main et on en voudrait encore, c’est peut-être de là qu’est issu le goût de trop peu de certains spectateurs. Non pas que la prestation soit mauvaise, loin de là, mais on en veut encore et encore, toujours plus. Girls in Hawaii en « unplugged », c’est une expérience unique qui vaut la peine d’être vécue et qui fait réfléchir en quittant la salle, chose rare et intéressante…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s