Louise Attaque: à l’intérieur d’un retour

Après de nombreuses rumeurs mais aussi attentes de la part de public, c’est finalement en ce début d’année que Louise Attaque a décidé de revenir sur le devant de la scène avec un quatrième album intitulé « Anomalies ». Chronique !

Plus de dix ans se sont écoulés donc depuis la sortie du dernier album de la bande à Gaëtan Roussel et le moins que l’on puisse dire, c’est que nombreuses furent les annonces démenties concernant la réunion du groupe mais il en a bien fallu une qui sorte du lot pour confirmer la nouvelle tant attendue et c’est donc, finalement, « Anomalies », titre éponyme de l’album qui a pointé son bout du nez il y a maintenant quelques mois. C’est également ce titre qui ouvre ce nouvel opus. Questionnement sur la place qu’on peut occuper dans ce bas-monde, sur la différence, cette chanson n’est certainement pas choisie par hasard à l’heure où chacun cherche à donner sens à son existence en voulant marquer de son empreinte, et ce peu importe la manière, son passage sur terre.

La vie et la société. Voilà comment résumer les thèmes abordés tout au long de ce nouvel album. Certes, cela semble très général mais tout est bien évidemment subdivisé ; l’amour, la solitude, le temps qui passe… sont des sujets que le groupe approche avec toujours ce côté mystérieux dans les paroles. Chose marquante, les textes ont cette particularité d’avoir recours à une répétition intensive en faisant revenir les refrains à de nombreuses reprises, comme si le trio voulait faire passer des messages à coup de matraquage. Toutefois, cette forme de redondance facilite la mémorisation lyrique et donc, l’ancrage du message. Pas bêtes les mecs !

Au niveau des arrangements, on ne s’y perd pas puisque la recette Louise Attaque reste la même : guitare acoustique mélancolique, chœurs en profondeur et, bien évidemment, ce violon qui répond présent à l’invitation (il fallait bien y revenir à un moment donné…) le tout saupoudré d’une rythmique efficace et énergique.

D’accord, une décennie c’est long mais quand on voit ce que Gaëtan, Arnaud et Robin ont sorti après cette attente, on peut se dire que Louise Attaque avait besoin de prendre cette période de repos parce que les trois Français signent un album poétique, mystérieux et diablement efficace. Autant les nostalgiques de 1997 que les nouveaux fans trouveront leur bonheur dans les dix titres proposés par le groupe et on est en droit d’espérer qu’il ne faudra pas attendre dix années supplémentaires pour voir naître un cinquième opus dans leur discographie !

louise attaque 2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s