Kings of Edelgran: fire and ice

Les gelées hivernales étant encore bien présentes, quoi de mieux que des mélodies nordiques pour prendre la route ? Bouclez votre ceinture, mettez la première et suivez le chemin des Kings of Edelgran et leur premier album « Volcano ». Chronique !

Formé en 2013, le duo folk rock sort son premier album qui, parmi les dix titres, regroupe les huit morceaux de leurs premiers EP avec quelques modifications au fil du temps. A l’instar des derniers albums de Dan San et Alaska Gold Rush, le groupe embarque l’auditeur dans un road-trip grandiose. Ici, on semble embarquer à travers les grandes plaines nordiques avec au loin les montagnes enneigées, là où tout est possible, où rien ne peut nous arrêter.

Dès les premières notes de « Volcano » le voyage commence ; un morceau de plus de six minutes qui monte crescendo et qui pose le décor de ce que sera la suite du disque : des mélodies amples et résonnantes où vient se poser la voix de Josias Delcourt qui n’est pas du tout sans rappeler celle de Justin Vernon (mais si vous le connaissez ! Bon Iver ça ne vous dit rien ?) Accompagné de Jérôme Caudron, ils signent des compositions sublimes et spatiales au cours desquelles le temps semble s’arrêter et où le silence se ferait plus bruyant que le calme de la musique. A noter que le duo s’est entouré de Jordan Leclercq et Alexandre de Bueger (Alaska Gold Rush tiens tiens) pour assurer les parties à la batterie.

Certains morceaux marquent une rupture avec le calme généré dans l’ensemble à l’image de « Fire and gold » et « The gate » par exemple qui viennent redonner un peu de peps et de soleil dans un décor somme toute très mystérieux, presque embrumé. Les passages instrumentaux de « Fillan » et « Kor Isen » sont aussi incroyablement bien exécutés et offrent des envolées bluffantes de précision.

En conclusion, les Kings of Edelgran sortent un premier album très réussi où le voyage et le mystère se côtoient pour, finalement, ne former qu’un seul et même élément. Les compositions sont soignées, les instruments sont maîtrisés et la voix est parfaitement posée. Quand les Belges mettent le grand Nord en musique, on ne demande qu’à entamer le voyage. En voiture donc… !

Pic by Philippe Vincke

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s