Lieutenant quitte l’Arène

Vendredi, c’était avec l’Epine au fond du cœur que nous disions au revoir à Lieutenant puisque le groupe donnait son dernier concert au Centre Culturel d’Ans. Après une présentation de projets artistiques en rapport avec le livre « Au cœur de l’Arène » réalisés par les jeunes du CCA et une première partie aux sonorités folk avec Everyone is guilty -nouveau projet du batteur Pierre Mulder-, c’est un concert très touchant que Lieutenant nous a donné.

Pour rappel, Lieutenant est un groupe liégeois créé en 2010 par Philippe Lecrenier (basse et clavier) et Laurent Van Ngoc (chant et guitare). Il est composé à cette époque de Vincent Hargot (clarinette), Pierre Mulder (batterie) et Pauline Van Ngoc (violon). En 2013 ils sortent un premier EP : « We have Souls ». En 2014, Anne-Claude Dejasse rejoint le projet alors que Pauline s’en va et c’est en 2015, peu après l’arrivée d’Aurélie Potty (violoncelle) dans le projet, que sort « Au cœur de l’Arène », l’album concept. Très bien accueilli par le public, il est même financé par celui-ci et s’accompagne non seulement d’un livre écrit par le bassiste (qui n’en est d’ailleurs pas à son coup d’essai car il a déjà signé la nouvelle « The Fall » accompagnant l’album éponyme du groupe Yew) mais aussi d’une exposition de peintures créée par le batteur. Peu de temps après la sortie de l’album, Philippe laisse le flambeau à deux musiciens : Vincent Fryns au clavier et Jeff Kayaerts à la basse. Le groupe tourne sous cette forme durant un peu moins d’un an puis Jeff et Vincent H. prennent tous deux une nouvelle direction et quittent le navire. Le groupe retrouve son nombre initial de musiciens à savoir cinq mais cela sera de courte durée puisque, quelques mois plus tard, appelés vers de nouveaux horizons, ils annoncent la fin du groupe et un dernier concert dont on vous parle aujourd’hui.

Il est 22h30, après s’être fait un dernier câlin, le groupe entre en scène. L’émotion est palpable, les regards se croisent et le show commence sur « Tout est écrit » dont l’absence de clarinette est comblée par un remaniement des partitions piano et violon. Durant le concert, Laurent prend de temps à autres la parole pour raconter une anecdote pendant que l’on accorde de nouveau les violons (au sens propre, les instruments ont souffert de la chaleur). On apprend entre autres que « Million de cœurs solitaires » a été écrit il y a 5 ans, soit aux débuts du groupe; « Quand le contexte politique était différent, on bâtissait moins de murs… », référence à l’actualité subtilement placée. Le concert se poursuit et les chansons du dernier album s’enchaînent. « L’accordage, c’est un peu comme la pluie. Quand toutes les gouttes tombent en désordre, c’est désagréable, ça dissone mais quand elles tombent toutes ensemble, ça devient beau, ça s’accorde. Sans transition, le prochain morceau est « Pluie »». Après avoir fait le tour de l’album, le band termine fort sur « Le cœur de l’Arène ». Ils saluent et s’embrassent encore mais le public en redemande.

lieutenant
Pic by Robert Hansenne

Le set reprend sur d’anciens morceaux tels que « Petit venin » ou « Money wants ». Le groupe nous a aussi offert sa reprise de David Bowie : « Rock and Roll Suicide » et quelle reprise ! S’ensuit « We have Souls », morceau entraînant s’il en est, et tout le monde se lève pour chanter avec eux dans un moment de grâce. Le morceau terminé, les gens continuent à chanter et c’est avec plaisir que les cinq musiciens reprennent la mélodie du refrain pour les accompagner. C’est avec toutes ces émotions que le concert se termine, une belle façon de dire au revoir au public qui les suit depuis tant d’années.

Qu’est-ce qu’il nous reste quand on s’en va ? pour Lieutenant, on retiendra une belle carrière, des mélodies entraînantes et des textes d’une grande qualité ; le tout en deux CD’s, un livre et une exposition. Sans oublier le côté humain, car Lieutenant c’est aussi ça : une belle complicité et au sein du groupe et avec le public. Aujourd’hui, nous ne pouvons qu’espérer qu’ils trouveront l’espoir ailleurs, dans d’autres projets et que nous les retrouverons bien vite.

PS : On a menti, ce n’était pas vraiment le dernier concert, vous pouvez encore les voir le 24 mars au Centre Marius Staquet à Mouscron mais ce sera vraiment votre dernière chance, ne la manquez pas !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s