Loïc Nottet: successful and beautiful

Loïc Nottet, c’est incontestablement l’artiste belge en vogue de ces derniers mois ! Une participation remarquée (et remarquable) à l’Eurovision, une victoire dans Danse avec les Stars pour faire taire les Français et l’incroyable single « Million eyes », tout sourit au jeune homme de 20 ans. Son premier album « Selfocracy » est sorti cette semaine, impossible de ne pas être curieux. Chronique !

Découvert dans The Voice, le jeune homme a vite marqué les esprits avec sa reprise du tube intersidéral « Chandelier » de Sia (qui a également retweeté la cover !) mais qui aurait pu prédire le chemin qu’il avait encore à parcourir ? En effet, la téléréalité n’est plus forcément gage de succès assuré mais Loïc Nottet fait partie de ces rares exceptions et à juste titre parce qu’avec sa voix d’ange, il arrive à placer LA note au bon endroit, à jouer sur les émotions en laissant planer une sorte de mystère dans la façon de transmettre ses compositions. En réalité, on pourrait presque qualifier ce premier opus d’androgyne dans le sens où l’artiste joue sur les « apparences » comme sur « Selfocracy » et « Peculiar and beautiful » qui sont deux titres parlés et on se demanderait presque si c’est lui qui a posé sa voix ou non et puis, sur plusieurs chansons, il y a un doute qui plane sur le type d’émotion qui doit passer ; parfois nostalgique, parfois triste, parfois entêtant, il est surtout souvent en train de jouer sur les différents plans pour brouiller les pistes et ça, c’est intelligent.

Alors oui, au niveau musical on se retrouve ici face à des arrangements pop relativement classiques et dans la vague de ce qui se fait énormément actuellement mais il y a une forme d’authenticité et un choix musical épuré. En effet, il n’y a pas de chichi dans le traitement des compositions ; une batterie, un « écho vocal » et quelques notes de synthé suffisent à créer des chansons réussies surtout créées pour mettre en avant la voix du jeune chanteur et honnêtement, c’est tout ce qui compte sur cet album tant la prestation vocale est réussie.

En bref, Loïc Nottet impressionne déjà pour son tout premier album avec une production gérée haut la main, une voix magnifique et des compositions millimétrées. A l’heure où des artistes gonflent leurs albums de sonorités électros à chaque mesure, lui choisit la pure simplicité pour se dévoiler dans douze titres aussi intéressants les uns que les autres. Petit prince deviendra grand roi…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s