Les Nuits #2 : Paradise in my city !

Hier soir, l’Orangerie du Bota, accueillait à la fois du Belge, Noa Moon & Pale Grey, pour la présentation de leurs nouveaux albums respectifs. Mais en avant goût, il y avait aussi Barbagallo et Aliocha. Retour sur cette soirée faite de rock, de folk et d’un peu de pop.

Aliocha
Un jeune canadien, auteur-compositeur-interprète, qui sortira son premier LP « ElevAliochaen songs » début juin. Son set est frais et très vif. Sa voix à un léger falsetto qui rend son interprétation sensible à chaque fois. Ses musiciens sont sobres avec un léger coup de cœur pour son guitariste. Une jolie découverte!

Barbagallo
Barbagallo.jpg
Julien le Toulousain est notamment un musicien de Tahiti 80 ou encore Tame Impala. Derrière ses fûts, et avec ses musiciens il donne vie à une pop française qui sent bon l’été avec une influence certaine venue de l’Angleterre. Ces chansons passent de sujet comme l’Etna aux petits mensonges enfuis. La chanson finale « La vérité » vaut à elle seule le déplacement. Un bel univers !

Pale Grey
Avant la sortie d’un album à l’automne prochain, Pale Grey offre un EP « Ghosts » à ses fans. Les liégeois c’est basse qui claque, guitares, claviers et batterie … c’est brut et c’est vachement Pale Greybon comme le prouve le morceau « Bizarre » ! On a même droit à Noa Moon en guest sur la chanson « Seaside ». On attend donc cette suite avec impatience!

Noa Moon
Noa Moon
La pétillante Noa venait présenter son deuxième album sorti il y a quelques semaines : « Azurite ». Elle a pris du temps mais le résultat est là … elle vogue du folk au rock en passant même à un peu d’électro. Son tube « Paradise » est revu en mode up-tempo et c’est top. Elle est accompagnée de deux musiciennes/choristes qui donne à l’ensemble une merveilleuse harmonie. On a même droit à une très dansante reprise de « Lean on » de Major Lazer. On ferme même les yeux pour savourer le splendide final sur « Just a song ».
Noa Moon revient quelques secondes après avec les Pale Grey en mode choristes pour « My city ». Une fin de soirée dans les nuages où l’on tombe véritablement sous le charme de Noa Moon !

À demain pour une autre Nuit … Il est temps de disparaître sous les étoiles !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s