Harry Styles: sign of the rebirth

Pour beaucoup d’artistes, se lancer dans une carrière solo n’est pas forcément synonyme de succès surtout quand une image forte leur est associée. En ce mois de mai, c’est le jeune Harry Styles, chanteur du boys band One Direction, qui s’essaie à l’exercice avec un album portant simplement son nom. Chronique !

A l’annonce de cet album solo, il faut bien admettre qu’il était difficile de s’attendre à autre chose que du One Direction sous une autre étiquette mais lorsque le chanteur a sorti « Sign of the times », premier single de l’album, il a mis tout le monde d’accord ; les paroles sont fortes et les arrangements sont sublimes ! En seulement quelques minutes, il prouve ses talents de songwriter avec un texte sur la perception du temps qui passe, le tout porté par un piano, une batterie, et enfin une guitare qui vient donner de la puissance à l’ensemble. Le mec a de la ressource et il le prouve tout au long de l’album en variant les styles et les influences ; tantôt aérien sur « Meet me in the hallway », tantôt romantique sur « Sweet creature » mais aussi plus rock’n’roll sur « Only angel », c’est une véritable palette de genres qui est parcourue sans réaliser un mélange dégoulinant.

Au niveau textuel, Styles aborde différents thèmes allant de la perte qui pousse à l’addiction sur le titre de tête « Meet me in the hallway » à la rupture déchirante de « From the dining table » (il ne pouvait pas faire un album sans parler un peu d’amour !) en passant par la vie de fantôme sur « Two ghosts »… Mais en fin de compte, l’ensemble reste assez sombre dans les paroles et c’est là que le Britannique surprend en prenant de la distance par rapport à la pop édulcorée qu’il servait avec ses anciens camarades à la mèche rebelle.

Finalement, c’est une surprise très agréable qu’Harry Styles offre avec ce premier album ! Il prouve qu’il est capable de quitter cette image de jeune premier pour aller conquérir un public qui ne lui était pas forcément acquis auparavant. Une plume, un band mixte pour bouleverser un petit peu les codes (il joue en live avec une batteuse et une pianiste), une voix limpide, des influences rock variées, force est de constater qu’un renouvellement est en marche et qu’on peut s’attendre à une carrière intéressante.

 

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s