Thirty Seconds to Mars : Dans la simplicité

C’est à la Mercedes-Benz Arena de Berlin que se trouvait Musically Yours le soir du jeudi 3 mai pour assister au très attendu concert de Thirty Seconds to Mars. Il est donc légitime de se demander si le show valait les kilomètres parcourus. Eh bien, vous allez le savoir tout de suite.

Environ 15 000 personnes (un nombre estimé, la salle pouvant en accueillir 17 000) étaient présentes dans l’arena pour voir sur scène le célèbre groupe américain. Une scène d’ailleurs assez simplement équipée : deux écrans géants, un disposé de chaque côté, et quatre écrans leds amovibles formant un cube sur le centre sans oublier bien-sûr quelques jeux de spots dirigés vers le public. Ce modeste attirail était donc à l’image du show, c’est-à-dire assez dépourvu de mises en scène et d’artifices exceptés un lancer de ballons et un jet de confettis. Il n’est pas donc pas évident de cacher notre étonnement car il s’agit en général d’un aspect qui n’est pas lésé pour les productions américaines.

Pic by Musically Yours
Pic by Musically Yours

 

Un autre point qui a retenu l’attention est l’absence du guitariste Tomo Milicevic et ce, depuis le début de la tournée Monolith. Selon un tweet de la formation, il aurait décidé de faire une pause pour raisons personnelles. Son rôle est donc assuré par un autre musicien, Stevie Aiello (son nom a été retrouvé grâce aux réseaux sociaux). C’est d’ailleurs dommage que Jared Leto, chanteur et leader du groupe, ne l’ait pas présenté aux spectateurs.

Pourtant, cela n’a pas empêché Thirty Seconds to Mars de présenter un spectacle bien cadré. Le show a débuté avec le tube Up In the Air, extrait de l’avant-dernier album Love Lust Faith + Dreams. Une petite frayeur s’est fait ressentir car la performance vocale de Jared ne correspondait pas aux attentes, mais elle a disparu dès le deuxième morceau Kings and Queens. Pendant deux heures, rappels compris, le groupe a joué des morceaux de toute leur discographie. C’est d’ailleurs à ce moment-là que se remarque l’étonnante évolution musicale du groupe : de The Kill, au caractère rock, à Rescue Me, aux sonorités electro-pop. En outre, le public berlinois a eu droit à une petite exclusivité avec la performance du morceau Hail To the Victor, un titre jusque maintenant peu souvent joué en live, et à la magnifique reprise du tube de Rihanna, Stay. Cependant, la première partie assurée par le DJ Jamie Reed, en tournée avec le groupe, a laissé une pointe de deception car il s’agissait majoritairement de hits actuels du genre pop et rap diffusés l’un à la suite de l’autre.

Pic by Musically Yours
Reprise du morceau Stay de Rihanna – Pic by Musically Yours

 

En tout cas, le chanteur s’est montré très proche de son public, notamment en communiquant souvent avec lui et en invitant à plusieurs reprises des spectateurs sur scène. L’audience s’est montrée en générale très réceptive et est intervenue en chanson quand cela était nécessaire, particulièrement dans toute la fosse. Cela a donc installé une ambiance très conviviale, pour finalement transformer ces deux heures de concert en un bon souvenir.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s