Coeur de Pirate: jardin fermé, coeur ouvert

Trois ans après le très touchant « Roses », Cœur de Pirate nous revient enfin avec son tout nouvel album « En cas de tempête, ce jardin sera fermé ». Chronique !

Cœur de Pirate, c’est la douceur, la mélancolie, la nostalgie, l’amour, toutes ces choses de la vie condensées dans une seule et même voix. En dix ans de carrière, Béatrice Martin de son vrai nom a réussi à s’imposer comme une figure incontournable de la chanson francophone et c’était donc avec impatience que nous attendions ce nouvel opus. En guise d’amuse-bouche, l’artiste avait révélé trois titres : « Prémonition », « Somnambule » dans une version live épurée et « Dans la nuit » en featuring avec le rappeur québécois Loud. Dans ce tiercé se trouvait l’idée d’un certain fil rouge parcourant cet album : l’amour et le sexe sous toutes leurs formes, quelles soient vicieuses ou vertueuses.

A l’heure où de nombreuses femmes prennent enfin la parole pour dénoncer les viols, les harcèlements et toutes ces choses qui malheureusement existent encore en 2018, Cœur de Pirate se livre aussi sur ces abus avec ces dix morceaux. Ainsi, sur « Je veux rentrer » elle évoque le viol conjugal par des phrases qui vont droit au but comme « la chaleur de nos ébats devient suffocante, j’en viens à me plaindre, et tes mouvements saccadés raidissent mon cœur qui tente de feindre. » On retrouve aussi la violence physique sur le superbe « De honte et de pardon » où elle chante « Je pense aux marques que tu laissais au bleu de nos étreintes, pourrais-je retrouver les mêmes sur son corps éteint ? » ou bien le côté psychologique sur « Malade », titre durant lequel la jeune chanteuse semble enfermée dans une relation aux allures de cercle vicieux.

Là où tout prend son sens, c’est bien entendu quand la musique se joint au texte car c’est ainsi que l’émotion des paroles atteint son climax. L’exemple parfait serait probablement « Carte blanche », plage évoquant l’infidélité avec une musique aux allures joyeuses, comme pour donner une fausse naïveté à un texte difficile dont le refrain se termine par « Je planifie ma vengeance sur toi, sur elle mais surtout toi. » Brillant. Musicalement, on passe d’ailleurs par différents styles, oscillant entre le piano-voix et le côté plus RnB.

Cependant, il n’y a pas que des sujets sombres sur ce nouvel effort ! En effet, la libération de la parole c’est aussi pouvoir parler de sexualité, d’amour… ouvertement sans avoir à en rougir et c’est ce que fait Béatrice à plusieurs reprises sur ce disque ; sur « Dans les bras l’un de l’autre », elle évoque donc sa propre infidélité, ces nuits où elle quitte son/sa partenaire pour retrouver l’autre là où « Amour d’un soir » raconte, comme l’indique très bien le titre, ces amours éphémères (qu’ils soient bons ou mauvais, personne n’est là pour vous juger !)

On sent véritablement qu’avec « En cas de tempête, ce jardin sera fermé », Cœur de Pirate se livre entièrement à travers ses mots mais aussi à travers la musique. Féministe, engagée dans la cause LGBT, elle a elle-même évoqué dans une interview les difficultés qu’elle avait éprouvées en tant que femme dans le milieu de la musique. Ses récentes révélations (très) personnelles l’ont très probablement aidée à libérer sa parole à son tour et à poser des mots durs mais tellement beaux et justes sur sa vie de Femme, prouvant encore une fois son talent et sa place d’incontournable sur la scène francophone, marquant un moment important dans sa déjà très belle carrière.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s