The Twilight Sad au Botanique

Dimanche soir, au Botanique, on attendait avec une certaine impatience la prestation des Ecossais de Twilight Sad ! Les Jardins ont tremblés !

Cela commencera en douceur avec le Glasgovien Michael Timmons qui a livré un moment plein de délicatesse avec sa voix chaude, son flot de notes aériennes et des chansons toutes simples. Two Suns est une petite perle !

Les Ecossais de Twilight Sad vont proposer un set d’un tout autre genre plus radical, plus dense. De la première à la dernière chanson, il n’y aura aucun temps mort. James Graham, le chanteur, va se démener à fond sur scène (un mélange de Ian Curtis et Tom Smith). Sa voix est à la fois intense et bouleversante. Il est entouré de musiciens qui frappent fort sur des paroles sombres et des mélodies entêtantes.
On a eu la chance d’entendre quelques titres du futur album It Won/t be Like This All The Time dont Vtr ou Videograms qui ne nous ont pas laissés indifférents. On n’est pas étonnés qu’ils aient fait la première partie des Cure et d’Editors. James rendra hommage à son ami décédé, Scott Hutchison, chanteur des Frightened Rabbit, sur la solide reprise de Keep Yourself Warm! Pas de rappel, juste le temps de secouer une dernière fois l’Orangerie avec And She Would Darken The Memory et le transcendant Cold Days From The Birdhouse ! Une belle claque !

Malgré un son un poil trop fort, on a passé un excellent moment avec un groupe qui mérite de passer au level supérieur. Nous vous en reparlerons en 2019 car ces gars là sont faits pour brûler les planches !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s