Eddy de Pretto : un Kid à l’Ancienne Belgique

Le phénomène Eddy de Pretto était ce 31 janvier dans une Ancienne Belgique à guichets fermés. Il y présentait son excellent album Cure sorti l’année dernière. Retour sur une soirée Culte.

Pour assurer la première partie, les organisateurs avaient fait appel au jeune Aurel. Le lien entre lui et de Pretto est assez vite fait avec ses textes en français et une installation scénique minimaliste : un ordinateur et une guitare. Pour sa « quatrième ou cinquième date » selon ses dires, le chanteur est très à l’aise sur scène et n’hésite pas à venir au-devant du public et à bouger régulièrement, c’est qui est plutôt rare chez d’aussi jeunes artistes. Les textes restent par contre un peu trop gentillets à notre goût et Aurel dépend hélas beaucoup de ses machines ce qui laisse très peu de place à l’improvisation.

Celui qu’une Ancienne Belgique archi-comble attendait, c’était bien sûr Eddy de Pretto et c’est à 21h tapantes que le Kid est monté sur les planches bruxelloises. Plongé dans un décor plutôt minimaliste et épuré, tout était fait pour maximiser l’expérience musicale. Assisté d’un batteur sur une estrade, le chanteur s’accompagne de son IPhone pour le reste de la musique et c’est ce qui fait sa particularité ! Comme pour la première partie d’Aurel, on regrette parfois cette dépendance aux machines qui ne permet que trop peu aux artistes de sortir des rangs en offrant quelque chose d’un peu trop linéaire.

Cependant, chaque morceau fait mouche tant l’énergie déployée est impressionnante ! Pendant 1h20, de Pretto a montré qu’il avait toutes les qualités pour la scène en bougeant dans tous les sens, en prenant soin de communiquer avec son public et en venant également dans la foule le temps d’un titre. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le public lui rend bien la pareille ; l’audience était bouillante du début à la fin et reprenait en chœur les titres (voire les tubes comme Fête de trop ou Random) du chanteur. Un superbe instant de communion. Sans oublier les superbes jeux de lumière parfaitement raccords tout au long de la soirée.

C’est donc une excellente prestation qu’Eddy de Pretto a livré ce jeudi soir dans une l’Ancienne Belgique en feu. Le Kid a indéniablement été à la hauteur des attentes que nous avions placées en lui. Si vous l’avez loupé, il sera de retour le 9 mars prochain au Palais 12 de Bruxelles.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s