Nick Waterhouse au Bota : classy rock !

C’est au Botanique que nous avions rendez-vous ce samedi soir. L’Orangerie accueillait Nick Waterhouse qui a récemment sorti un quatrième album éponyme. Récit d’une bonne soirée bien cool !

La soirée a d’abord commencé par une découverte: The Roves, quatuor londonien qui rappelle les heures de gloire des sixties et des seventies. Revival efficace à souhait !

Nick Waterhouse et ses six musiciens arrivent sur scène et on se retrouve directement dans une ambiance rock ‘n roll à l’ancienne avec une section cuivre, une autre rythmique, un claviériste et une choriste (magnifique sur Undedicated). Le début se fera calmement avec Wich Was Writ avant de mettre de plus en plus de rythme comme sur Song For Winners, son dernier single. Les cuivres seront particulièrement à la fête surtout sur le fou Dead Room ou le jazzy Don’t You Forget It. Chaque moment est magnifié par la voix assez dingue et étonnante de Mr Waterhouse et son touché virtuose de la guitare.

La deuxième partie du show sera encore plus exaltante avec un public beaucoup plus participatif. Tout y passe : du blues au rockabilly en passant par un peu de doo-wop sur le lumineux Katchi. C’est sur les jouissifs LA Turnaround et El Viv que la soirée se clôturera dans un dernier moment de bonheur.

Après près de septante-cinq minutes, Nick Waterhouse & Co nous quittent (déjà) après un concert plein de simplicité et de classe. Il n’est pas toujours nécessaire d’en faire trop quand le talent est là !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s