Nuits Botanique : Sweet Dreams !

Nous avons vécu, samedi soir, notre dernière Nuit Bota de cette année. Tout cela se déroulait dans la belle Rotonde et faisait la part belle à la nouvelle génération folk américaine. Un peu de douceur avant de nous reposer !

Hand Habits
Projet mené par Meg Duffy qui a notamment collaboré avec Kevin Morby ou encore The War On Drugs. Une artiste à la voix fragile et émouvante qui donne un sacré charme à l’ensemble ! On retiendra les chansons Jessica et Are You Serious. Une folk up-tempo que l’on apprécie avec, ici et là, la Fender qui se fait entendre.

Weyes Blood
Toujours dans une Rotonde aussi remplie, Natalie Mering fait son apparition avec ses quatre musiciens. Elle débute avec humour en disant : « This is the last show ever! – I’m joking ! ». Fort d’un album acclamé par la critique, Titanic Rising, assez inclassable, la jeune artiste va nous emmener dans son univers alternant folk et dream pop rappelant les années 70. On ne sera pas étonnés mais bluffés par sa version angélique de God Only Knows des Beach Boys. Et cette voix si troublante, sorte de mélange entre Joan Baez et Enya, mêlée à des mélodies angéliques, sublime des morceaux comme Andromeda ou Movies. Generation Why clôturera magnifiquement ce concert de près d’une heure.  Une vraie et belle bulle musicale.

Osez découvrir de nouveaux artistes, c’est toujours un peu risqué ! Mais cette dernière Nuit fut surprenante et d’une énigmatique beauté. Bref, une Nuit dans les étoiles !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s