The Raconteurs : rock’n’roots

Si on devait résumer la philosophie de The Raconteurs en trois mots, ce seraient ceux-ci : prendre son temps. En effet, onze ans se sont écoulés depuis le dernier album du supergroupe américain et la sortie, cet été, de Help Us Stranger. Chronique !

Jack White, Brendan Benson, Jack Lawrence et Patrick Keeler sont donc de retour avec un nouvel opus très attendu. En amont, le groupe avait dévoilé l’excellent Sunday Driver et Now That You’re Gone, deux titres qui portaient la griffe de White et qui sentaient bon le rock’n’roll.

Finalement, il n’y pas grand-chose à rajouter sur la suite de l’album. C’est un disque qui poursuit la lignée de ce qu’avaient déjà proposé les Américains auparavant. Avec des musiciens de cette envergure, difficile de faire un album décevant, tout est à sa place et on se plait à découvrir chaque piste durant lesquelles on arriverait presque à s’imaginer dans le studio avec le groupe.

Ce Help Us Stranger, c’est en fin de compte un disque de potes, convivial et efficace. Les Raconteurs ont su faire renaître un rock brut et puissant, sans prise de tête, presque roots. A aucun moment nous ne nous sommes sentis trahis par un quelconque revirement stylistico-sonore mièvre et populaire. Authentique, voilà comment résumer de la plus belle des manières ce nouvel effort fourni par cette formation incroyable.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s