Le Cabaret Vert : salut, c’était cool

Du 22 au 25 août derniers a eu lieu la 15ème édition du festival Le Cabaret Vert à Charleville-Mézières en France. Nous sommes donc sortis de notre petit plat pays et cela en a largement valu le détour malgré une lourde chaleur. Nous vous racontons dans cet article notre périple de quatre jours et partage avec vous nos impressions mais surtout de supers souvenirs. 

D’abord, on pose le cadre. Le Cabaret Vert cette année, c’est 102 000 festivaliers, 79 concerts et 4 jours de fête. Niché sur une ancienne friche industrielle, le site offre la possibilité aux visiteurs d’assister à des shows sur quatre scènes différentes : Zanzibar pour les artistes dont la réputation n’est plus à faire, Illuminations pour les groupes confirmés ou en devenir, Razorback pour les petits groupes de rock bien trempés et enfin, Greenfloor pour les clubbeurs. Ajoutez à tout cela une programmation plutôt éclectique : pop, techno, post-punk, reggae, rock, rap et on en passe. Bref, le paradis pour le festivalier aguerri en soif de découvertes et de bonne ambiance.

DSC_0603_00028.jpg
Pic by Vicky Chleide

Ensuite, on vous raconte ce qui fût pour nous les meilleurs concerts de cette édition. Et là, on vous arrête tout de suite mesdames et messieurs car dans notre top 3, Orelsan ou encore Angèle n’en font pas partie (désolés pour leurs fans qui nous lisent). On attribue en effet la première place à twenty one pilots. Le Cabaret Vert a frappé fort avec une tête d’affiche de cette envergure dès le premier jour, aux côtés de Prophets Of Rage, Roméo Elvis ainsi que Caballero & Jeanjass. C’est donc pendant 1h20 que le duo américain a régalé ses fans qui attendaient déjà au moins depuis midi pour les voir. D’un point de vue mise en scène, Josh et Tyler se donnent à fond et marquent des points. Le chanteur communique énormément avec son public installant alors la bonne humeur alors que le batteur ne pète mot. Niveau setlist, leur dernier album Trench était évidemment à l’honneur dans le cadre de leur tournée Bandito. Et pourtant, il n’empêche que leur morceau Car Radio, sorti d’un album plus vieux, est une pure merveille en live. Déjà vus au Pukkelpop une semaine plus tôt et on ne s’en lasse pas !

DSC_1676_00031.jpg
twenty one pilots – Pic by Vicky Chleide

On décerne la deuxième place à Viagra Boys. Groupe de post-punk suédois (ça nous change de l’Angleterre), on peut vous assurer que leur frontman Sebastian Murphy est complètement barjo, ou drogué on ne sait pas trop, mais qu’est-ce que c’est drôle. Se rouler par terre, taxer des clopes aux photographes et cracher de la bière semblent être ses dadas. C’était une première pour nous et aussi une chouette découverte. On vous recommande d’ailleurs l’écoute de Just Like You, Sports et Research Chemicals. Dans la même lignée s’inscrit Rendez-Vous, qu’on avait eu l’occasion de voir auparavant en Belgique mais leur concert à ce festival s’est révélé plus mémorable !

Et c’est Ghostemane qui remporte la troisième place du podium. Alors bonne chance pour caser cet artiste dans un genre musical, on va dire qu’il s’agit de rap greffé sur du metal aux teintes hardcore. Et on adore ça ! Ça envoie du lourd et ça ravit les pogoteux mais surtout, ça change totalement de ce qu’on a l’habitude d’écouter. On doit probablement avouer que sortir de la routine rap OrelsanRoméo Elvis & Co ne nous déplairait pas. Avec leurs masques, les musiciens rappellent Slipknot tandis que le chanteur Eric Whitney se donne à fond sur scène en se déchargeant de toute son énergie. Ghostemane rejoint Viagra Boys sur notre plan bonnes découvertes. N’hésitez pas à jeter une oreille sur les morceaux HadesMercury ou Caligula.

DSC_0317_00001
FOALS – Pic by Vicky Chleide

Notre aventure au Cabaret Vert a bien sûr été ponctuée d’autres prestations toutes aussi excellentes les unes que les autres telles que It It AnitaRedemptionAirbourneSalut C’est CoolCaballero & Jeanjass, IAMAngèle et The Jungle Shakers. Et on pourrait vous en parler pendant des heures ! On vous épargne ce calvaire, mais nous allons tout de même accorder une dernière mention au groupe qui a clôturé pour nous la Zanzibar : FOALS. On a hésité à leur attribuer la première place de notre top 3. Rien de transcendant au niveau mise en scène mais musicalement, ça a terriblement bien joué. Il faut dire que leur dernier album est très sympa à écouter en live. Par contre, Inhaler reste bien plus percutant que leur nouveau morceau Black Bull, que nous avons pourtant décrit comme puissant dans une récente brève.

Et enfin, Le Cabaret Vert, c’est à tes festivaliers qu’on attribue le prix de meilleur public de l’été 2019. Ce public toujours chaud à s’ambiancer et à enchaîner les apéros tout comme les pogos, ce public qui a accueilli comme il se devait tous les artistes qui ont joué devant lui par une chaleur écrasante. On en profite également pour attirer l’attention sur une chouette initiative de l’organisation du festival : l’arbre totem le Châgne. Il s’agit en fait d’un arbre qui a été sauvé de l’abattage pour être placé en plein milieu du site. En quoi est-il spécial ? Eh bien tout simplement parce qu’il a été décoré par les festivaliers qui ont souhaité y participer avec des matériaux mis à leur disposition. Cet arbre restera installé là en permanence, comme un souvenir et un témoignage à destination des prochains visiteurs qui fouleront cette friche.

Bref, Salut Le Cabaret Vert, c’était vraiment cool.

Apéroooo !

DSC_0607_00030
Pic by Vicky Chleide

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s