Volbeat au Sportpaleis : let’s boogie for a night

Ce 4 novembre, on a pris la direction du Sportpaleis pour retrouver les Danois de Volbeat, prêts à enflammer une arène comble ! 

Nous arrivons dans la salle au début du concert de Baroness, deuxième groupe de la soirée après Danko Jones. Avec une belle heure de set prévue pour les Américains, force est d’admettre que nous avons été déçus de la prestation. Un live quelque peu soporifique où les morceaux à rallonge semblaient se répéter tant sur le fond que sur la forme. Nous ne nions pas les talents des musiciens, nous n’avons cependant pas été transportés dans cet univers.

Sur le coup de 21h15, la température monte d’un cran lorsque retentissent Born To Raise Hell de Motörhead et Red Right Hand de Nick Cave. On y est, la soirée peut commencer. C’est Michael Poulsen, chanteur de Volbeat, qui arrive le premier et entame d’emblée Lola Montez, un des tubes du groupe. C’est ainsi qu’a commencé un concert de deux heures, rempli de générosité, de puissance et show. Il n’y a pas à dire, ils sont forts ces Danois et ils arrivent à se hisser parmi les plus grands groupes de rock contemporains avec des mises en scène impressionnantes tant sur le plan des lumières que sur le show en lui-même (canons de fumée, confettis, ballons géants…).

Durant l’ensemble du set, Volbeat a parcouru son répertoire déjà bien garni (ils défendent actuellement Rewind, Replay, Rebound, leur cinquième album studio) en allant piocher dans les plus grands tubes comme Sad Man’s Tongue, Dead But Rising ou encore l’incroyable Still Counting en guise d’apothéose finale mais aussi dans des morceaux plus récents comme When We Were Kids, Black Rose (partagé sur scène avec Danko Jones) ou encore Die To Live en duo avec ZZ Bottom. De quoi satisfaire tout le monde. Seul point d’ombre de la soirée, l’ambiance beaucoup trop faible comparée à l’énergie déployée par le groupe. Le public anversois a peiné à montrer de quoi il était capable, applaudissant à peine avant le rappel. Une image bien triste pour un groupe qui a tout donné du début à la fin et qui nous a clairement régalé du début à la fin.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s