Slipknot à la Rockhal : une nuit en enfer

Après un passage remarqué et remarquable au Graspop Metal Meeting l’été dernier, Slipknot était cette fois de retour en salle du côté de la Rockhal au Luxembourg. Impossible pour nous de passer à côté de cet événement !

Actuellement en tournée pour défendre l’incroyable We Are Not Your Kind, le groupe de l’Iowa faisait donc une halte du côté du Luxembourg où il était très attendu dans une salle archi sold out en quelques minutes. Pour chauffer les foules, nous avons eu droit à une première partie cinq étoiles avec les Polonais de Behemoth. Avec presque trente ans de carrière au compteur, le groupe de black métal a offert un set puissant à la mise en scène calibrée et impressionnante entre pyrotechnie, hémoglobine et fumigène. Nergal et sa bande ont su prouver ce qu’ils valaient encore en 2020 et ce n’était pas pour nous déplaire.

Pic by Antoine Champion

Mais ceux que nous attendions tous, c’étaient bien évidemment les Américains de Slipknot ! C’est sur le coup de 21h, le rideau bien dressé, que démarre For Those About To Rock (We Salute You) d’AC/DC pour dévoiler ensuite le décor apocalyptico-futuriste tant attendu. Le groupe débarque enfin sur scène et Corey Taylor entame le déjà culte Unsainted. L’ambiance est lancée dans le public où les pogos abondent de tous les côtés. Pendant 1h45, le groupe va délivrer un concert d’une grande force, prouvant ainsi son statut d’incontournable de la scène métal. La setlist, quasi parfaite, va faire la part belle à toute la discographie des mecs de Des Moines. La soirée verra donc défiler Psychosocial, Before I Forget, People = Shit, Solway Firth, Vermillon ou encore Birth Of The Cruel pour ne citer qu’eux.

Dans un véritable torrent de décibels, d’étincelles et de flammes, la mise en scène était à la hauteur du talent de chaque musicien. Au sein de Slipknot, chaque membre a son rôle à jouer et apporte sa sorte de plus-value au concert. Personne n’est laissé de côté et rien n’est laissé au hasard. Rajoutez à cela la sincérité pure de Corey Taylor lorsqu’il s’exprime à son public, vous obtenez un cocktail détonnant pour une soirée explosive. Une véritable leçon de rock comme on en fait que trop peu souvent.

Pic by Antoine Champion

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s