2020 étrange mais 2020 quand même : les découvertes

Comme chaque année, 2020 aura été propice à la découverte de nouveaux artistes ou d’artistes hélas trop peu connus. Qu’on les ait découverts sur scène, sur les plateformes de streaming ou encore sur YouTube, nous vous les présentons ici en espérant qu’ils vous tombent aussi dans l’oreille.

  • Les découvertes d’Antoine
  1. Bury Tomorrow : découverts en toute fin de 2019, les Anglais n’avaient pas eu l’occasion de se retrouver dans mes découvertes de l’année passée. C’est chose faite avec un album incroyable sorti cette année dont je ne manquerai pas de vous reparler. Une pépite de la scène métalcore !
  2. Petit Prince : c’est avec l’album Les plus beaux matins que nous avons découverts le jeune artiste français. Co-fondateur du label Pain Surprise, il séduit par ses mélodies légères et ses textes finement poétiques.
  3. annisokay : de retour dans le métalcore mais en Allemagne cette fois-ci ! A la croisée de Bring Me The Horizon et d’Architects, le groupe envoie du lourd et frappe fort à quelques semaines de la sortie de leur nouvel album à paraître fin janvier prochain.
  • Les découvertes de Priscilla
  1. Suasion: cocorico ! Les Liégeois de Suasion devaient cette année faire la première partie de Landmvrks, en tournée en France et par chez nous. Sur les traces de Starset avec un univers astronautique, aux sons metalcore teintés d’électro, ces Belges sont déterminés à percer et ils sont sur la bonne voie.
  2. Landmvrks : le groupe a vu le jour à Marseille il y a quelques petites années. La niaque des Fançais se ressent dans leurs sonorités hardcores que l’on retrouve dans leur dernier morceau Rainfall, produit par le Label Arising Empire.
  3. annisokay : le nouvel album Aurora sort en 2021 et est, lui aussi, produit par Arising Empire. Ce groupe allemand est né il y a plus de 10 ans mais un changement de line up en 2019 et des singles sortis en 2020 m’ont particulièrement séduite et annoncent de belles choses pour la suite.
  • Les découvertes de Vicky
  1. The Amity Affliction : je suis littéralement tombée amoureuse de ce groupe australien métalcore. J’ai d’abord découvert leur album Let The Ocean Take Me sorti en 2014, qui pour moi est celui le mieux fini et le plus puissant. Puis j’ai écouté les opus plus récents, et je remarque que j’apprécie en long et en large toute leur disco. Beaucoup préfèrent les anciens albums mais ce n’est pas mon cas. Je les écoute en boucle !
  2. Rising Insane : je reste dans le style métalcore mais cette fois avec quelque chose de légèrement différent – un groupe de covers ! Alors Rising Insane a sorti des compositions originales mais ce n’est pas là où je les ai trouvés les meilleurs. Leurs reprises sont tout simplement surprenantes et permettent de revisiter des morceaux alternatifs et pop actuels pour leur donner plus de piquant. C’est totalement une réussite pour moi.
  3. Bad Omens : eh oui, c’est en fait un top 3 particulièrement métal mais force est de constater que cette scène a été particulièrement productive cette année. Bad Omens est un groupe américain auquel on donne l’étiquette de métal mais je les perçois autrement car ce n’est pas du métal brut de décoffrage comme la plupart de leurs confrères. Selon moi, c’est un métal très peaufiné voire très esthétique. Dans leurs compositions, il y a une vraie recherche de sonorités qui dépasse les riffs de guitares et les percussions endiablées. Ils valent vraiment le détour !
  • Les découvertes de Guillaume
  1. Hollow Coves : derrière ce nom se cache Ryan Henderson et Matt Henderson. L’Australie est une véritable vivier d’artistes qu’on découvre d’année en année. Fin 2019, ils ont sortis Moments, leur premier LP, qui est une sorte de lumière folk-pop qui donne clairement des envies de voyage. La rythmique et l’harmonie des voix ne peuvent que vous donner un bon gros coup de good mood !
  2. Arlo Parks : parfois, tu entends un nom au hasard à la radio ou dans une conversation et tu n’y fais pas vraiment attention. Ne faites pas comme moi, ne tardez pas à aller écouter cette jeune Anglaise de 20 ans. Mélangez une voix jazzy dans des sonorités soul ou r’n’b et vous obtenez un univers musical rafraichissant. J’ai tout de suite pensé que sa voix irait super bien avec l’univers de Massive Attack. Elle sortira son premier disque Collapsed In Sunbeams le 29 janvier prochain. Une pépite à suivre !
  3. Black Pumas : on reste toujours un peu dans la même veine avec ce duo américain de soul/blues mais un peu plus psyché. Ils ont sorti leur album éponyme à la mi 2019. La voix incroyable d’Eric Burton et les guitares d’Adrian Quesada font mouche immédiatement. Pour la petite histoire, ce dernier a été guitariste de Prince, ce qui situe déjà le niveau. Une vision contemporaine de la soul vintage !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s