Nerlov : aux grands maux les doux remèdes

Près d’un an après Je vous aime tous, l’Angevin Nerlov nous revient avec Acide, premier extrait d’un nouvel EP prévu pour cet automne.

Au menu : ambiance mélancolique, agrémentée de reflux gastriques. Servez-vous, c’est magique. La remontée acidulée n’est pas la conséquence d’un abus d’apéros Zoom, ni de l’ingestion de buvards aux propriétés psychédéliques. Ce sont les peines de Nerlov qui remontent à la surface, des angoisses telles que le physique en témoigne. Une expérience contée tout en douceur sur une production envoûtante de son fidèle compagnon d’armes Atom, notamment membre du quatuor C2C. Et peine de coeur comme peine de corps, l’appel à l’aide est simple : la meilleure des médecines, c’est un bon gros câlin. Allez, fais pas ton gars viril, dans les bras mon copain.

Fidèle à son univers, sensible et frontal, décalé et décapant, Acide est une mise en bouche parfaite pour attendre le prochain plat de résistance. A abuser sans modération, et tans pis pour le bide.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s