While She Sleeps dévoile et se dévoile

On l’attendait avec impatience, il est enfin arrivé : l’album SLEEPS SOCIETY de While She Sleeps s’impose d’ores et déjà comme le plus personnel et intime du groupe. Explications.

Il y a quelques semaines, on découvrait la collab’ de Loz et sa bande avec le très en vogue Simon Neil (Biffy Clyro) sur le titre NERVOUS. On vous le disait déjà à l’époque, ce titre est poignant et sans doute le plus percutant du groupe. On ira plus loin cette fois : SLEEPS SOCIETY est l’album le plus percutant du groupe. Percutant par le message qu’il transmet, par l’intimité dans laquelle il nous plonge. Le message est fort, le groupe s’adressant directement à ses fans et les incitant à croire en eux. Ce qu’eux-mêmes ont toujours eu beaucoup de mal à faire…

Cette impression s’impose dès l’ouverture de l’album : dans ENLIGHTENMENT(?), WSS annonce : « And if you feel like giving up; Then there’s something I need you to know; That I’m here for you » (« Et si tu as envie de laisser tomber, alors il y a quelque chose que j’aimerais que tu saches, c’est que je suis là pour toi« ). SYSTEMATIC n’en dira pas moins: « Never give up, never give in; Never gonna let the negative energy win » (« N’abandonne jamais, ne cède jamais, ne laisse jamais l’énergie négative l’emporter« ).

Si l’on devait résumer cet opus en une phrase, c’est qu’il s’imbrique parfaitement dans le contexte actuel. Où les maladies mentales s’exacerbent et le mal-être avec elles. Des thèmes dont eux-mêmes souffrent et qui, s’ils peuvent nous sembler « cheesy » chez d’autres, nous paraissent tout particulièrement sincères chez les Britanniques. En témoigne notamment DN3 3HT et ses sept minutes au piano pour nous dire à quel point ils nous comprennent et nous invitent à ne pas baisser les bras.

Mais l’intérêt de SLEEPS SOCIETY, ce n’est pas seulement ce qu’il raconte, mais la manière dont il le fait. While She Sleeps nous offre pour la première fois quelques titres plus clairs, plus dosés, moins énervés, s’éloignant quelque peu de ce à quoi ils nous avaient habitués. Et malgré tout, leur identité s’en retrouve inchangée. Nous dirons même plus : nous avons le sentiment de découvrir le groupe tel qu’il est réellement, avec ses faiblesses et ses forces. Et franchement, on l’aime encore davantage comme ça.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s