OrelSan : l’odeur de la fête

Alors que son album Civilisation est un carton, OrelSan est en tournée actuellement pour le défendre. Il était de passage au Palais 12 de Bruxelles ce 25 mars et, vous l’aurez compris, on était sur place.

Il est 21h05 lorsque OrelSan monte sur scène avant même l’extinction des lumières. Il est seul, micro à la main, et nous sommes là, debout, fébriles et pensant l’annulation du concert sur le point d’être annoncée. Il entame alors Jours meilleurs en a capella. On est désemparés. Puis arrivent Phazz, Eddy et Skread avec leurs instruments pour partir sur La quête et Défaite de famille. Ce n’est que quand le rappeur demande des spots de couleur sur scène qu’on comprend que tout était orchestré depuis le début. La palme d’or lui est attribuée pour l’intro la plus stressante du monde.

C’est alors que s’est dévoilée la scène dans son entièreté et que le concert a pu réellement commencé. Pendant deux heures, OrelSan a déroulé une setlist dont plus de la moitié des chansons couvrait son dernier album. Même si on regrette l’absence de certains classiques comme Raelsan ou Suicide social, on voyage dans l’ensemble de la discographie d’Aurélien avec notamment un medley qui nous a ramenés au début de sa carrière des extraits de Soirée ratée, Changement ou bien Courez courez pour ne citer qu’eux. On soulignera certains moments marquants du concert comme le déjà culte C’est du propre, le furieux L’odeur de l’essence, le gros bordel sur Basique ainsi que le moment émotions fortes sur Notes pour trop tard. Dans la salle, l’assemblée est bouillante et on notera le moment plutôt drôle du concert où le public a frissonné pensant voir arriver Stromae sur La pluie comme il y a quatre ans à Forest. Il n’en fut malheureusement rien, pas un seul guest sur cette date.

Ajoutez à tout cela une mise en scène visuellement très propre, étudiée et participative (une partie de « Civilisation fighter » s’est jouée sur scène, victoire du côté jardin) mais aussi d’excellents musiciens, et vous obtenez un concert d’une redoutable efficacité. OrelSan se fait véritablement plaisir avec cet album et cette tournée et ça se ressent dans la communion avec son public qui lui rend bien. Soirée pas du tout ratée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s