Fingerstöned et Ecstatic Vision au Magasin 4

le

Par ce beau lundi ensoleillé, une envie d’Amérique et d’évasion nous a pris. Alors ni une ni deux, les portes du Magasin 4 se sont ouvertes.

Le son est lourd, la basse rugit et les fûts tonnent, Fingestöned ouvre la soirée. La petite formation en trio regroupe quelques têtes connues de la scène underground wallonne (Captain Igloo, Suicide de Lapins, Frau Blücher,…). Les gaillards ont déjà quelques scènes derrière eux et ça se voit. Quelle belle surprise ! Si le style est à la mode, le groupe reprend les bases du stoner-psyché en rajoutant une bonne dose de leurs projets personnels. Une batterie parfois punk, du riff bien rock’n’roll, en une quarantaine de minutes le groupe aura réussi à nous rendre curieux de ces visages familiers de la scène.

Bien introduite dans la soirée, la tête d’affiche débarque. Les Américains de Ecstatic Vision font partie justement de cette nouvelle scène psyché. Inspiré par les NEU, Hawkwind et le désert aride des grands espaces américains, c’est cheveux longs, chemises ouvertes et bière à la main que la voix rocailleuse du chanteur nous envoie dans les cordes. Un show qui débute fort et qui continuera à monter en puissance tout au long de la soirée. Devant la foule parsemée, on reçoit un pur live à l’américaine dans la face. Un jeu de lights somptueux et de la Wah-wah à la Kirk Hammett, on s’éclate.

Keep It Loose et son riff ravageur fait monter les décibels d’un cran pendant que le saxophoniste-flûtiste-second guitariste (il sert les bières aussi) nous montre l’étendue de son souffle et de sa musicalité. Shut up and drive, leur tube de sept minutes, sera le point culminant de la soirée, interprété tout en lourdeur. Le groupe se lâche avec une partie rythmique au taquet, qui permet aux solistes de se donner à cœur joie sur des mélodies perdues dans les nombreux effets. On ressent nos muscles se crisper sous la frappe ravageuse du batteur. Dans la sueur de cette chaude soirée de juin, Ecstatic Vision nous propose une transe d’une petite heure, gérée du début à la fin. En sachant qu’ils enchaîneront le week-end prochain sur le Hellfest, nos voisins auront le bonheur de redécouvrir ce groupe amusant, amateur de sonorités spatiales et autres bleeps ! Si vous savez les croiser sur la route de l’été, n’hésitez plus !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s