Interview : Misconduct, les géants suédois

Après un set un peu tôt pour leur niveau au Brackrock Ecofest 2022, nous avons eu la chance de rencontrer ce groupe mythique venu du pays de Zlatan. Créateur d’hymne de notre adolescence, Misconduct n’a plus rien à prouver et pourtant frappe toujours plus fort.

Rencontre au sommet avec Fredrik, leader de la formation.

Quel est votre sentiment de revenir en Belgique après autant de temps loin de nos contrées ?

C’était juste génial, il n’y a pas de mots. Même avant la pandémie nous rêvions de revenir ici pour le public, pour l’ambiance. Le temps a filé depuis notre dernier passage, nous avons eu des enfants, des mariages et nous sommes heureux de pouvoir revenir ici avec toutes ces expériences.

Pic by Maxime Dumont

On a pu vous voir dans des pays plus lointains comme la Roumanie, la Serbie, vous avez fait de la route !

Oui bien sûr ! La Serbie avec le Exit Festival c’était légendaire… Cela reste un souvenir unique pour le groupe, énormément d’ambiance et un public massif. Nous avons beaucoup de chance pour cette tournée d’été, aucune date ne nous déçoit et on en ressort de plus en plus satisfaits. Les gens ont tellement attendu de revivre des moments de liberté comme ça, c’est une belle récompense après cette pandémie.

Vous avez joué très tôt et malgré cela, le public était au rendez-vous.

Oui ça nous a beaucoup étonné. On a ressenti beaucoup d’amour et de partage avec le public belge cet après-midi et nous adorons ce festival.

Cela fait maintenant une bonne dizaine d’années qu’on vous retrouve en tournée avec des gros noms, comment vous arrivez à continuer et à pousser les limites comme vous le faites ?

On évolue tout simplement. Nous sommes actuellement en studio pour notre prochain album. Quelques morceaux sont prêts et vont sortir très bientôt !

Pic by Maxime Dumont

Pourtant pas de nouveautés dans votre set de cet après-midi ?

Non évidemment, c’est encore un peu trop frais. J’ai d’ailleurs terminé un morceau hier soir dans le van, on voulait le tester mais ça reste trop récent… J’enregistre beaucoup dans mon home-studio et sur la route, à l’hôtel… C’est tellement plus facile aujourd’hui avec un bon portable et quelques micros, on peut déjà faire du très bon travail même en tournée. Préparez-vous pour du neuf cet automne…

Avec ce nouvel album, on peut s’attendre à des évolutions dans vos compositions ?

Je pense que la base reste la même, c’est ce qu’on aime. Nous avons essayé d’aller à l’extrême de ce qu’on pouvait faire. Si nous voulons de la mélodie, nous poussons la mélodie et pour les parties plus punks, nous allons à 100% dans le punk. C’est un bon mix et je pense que nos fans vont l’apprécier mais c’est aussi une évolution. On veut faire chanter le public, partager avec lui et nous avons beaucoup pensé au public pour ce projet, ça va être génial de pouvoir le partager en live.

Pic by Maxime Dumont

On a ressenti beaucoup de positivité sur scène, comme une joie profonde de retrouver ce festival, comment avez-vous gardé le cap malgré une disette de trois ans ?

Je travaille beaucoup mon mental à travers la PMA (Positive Mental Attitude). Quand je me réveille, je pense à ce qui me rend heureux comme le groupe, mon travail d’artiste, mon public, ma famille… Nous allons plutôt vers la solution que le problème, et c’est ce que nous voulons avec Misconduct. Être un groupe qui partage un message positif et qui crée une union, un partage, c’est notre essence. J’ai appris ça à travers les arts martiaux et mon expérience de vie, tout simplement. Si tu crées du positif, tu le partages et tu en reçois. On a tous des journées de merde mais la PMA nous aide à passer au-dessus et en tournée avec un groupe, c’est quelque chose de fondamental.

(Max, notre photographe de luxe nous propose une très belle question). Nous avons entendu beaucoup de samples de films dans votre set, est-ce que vous liez l’art du cinéma à votre musique ?

C’est très bien vu ! Le cinéma est une très grande passion pour moi et j’aime souvent écrire mes morceaux en les pensant comme un long-métrage. En plus des extraits que nous utilisons, nous voulons vraiment que notre musique soit cinématographique. Parfois on aimerait avoir les millions nécessaires pour pouvoir mélanger musique et réalisation, mais bon …

Le dernier mot est pour toi Fredrik.

Ecoutez votre cœur et vous irez toujours vers le bon chemin. Restez positifs et faites ce que vous avez vraiment envie de faire, partagez-le.

Merci pour cette très belle rencontre. Après un show fort en énergie positive, nous vous invitons à aller suivre Misconduct afin de préparer vos oreilles pour un prochain album début 2023. Affaire à suivre …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s