Mustii Royal au Cirque

Etoile montante de la scène belge, le jeune Mustii investissait le Cirque Royal ce vendredi 21 octobre. Retour sur une soirée complètement folle !

Après avoir été omniprésent dans les festivals belges cet été (Francofolies, BSF, Scène Sur Sambre…), Thomas était donc de retour à Bruxelles ce soir et pas n’importe où ! Lui qui, en début de semaine, avait contracté une grippe, était debout dans l’arène et il y a mis le feu. Avec une entrée en scène impressionnante devant un mur de lumière, le ton était directement donné. Vêtu d’une sorte de voile funèbre sur le visage et d’un veston à la « nightwatch » de Jon Snow, le chef de la garde est bel est bien ce jeune chanteur ce soir car du début à la fin, c’est lui qui mène le combat et affronte le public sans trembler.

Tout dans ce concert vaut la peine, tout d’abord, d’être entendu avec sa voix rappelant les grands jazzmen noirs. Mustii n’a clairement pas le timbre que l’on imaginerait en voyant ce petit gars blond au visage angélique. C’est juste, c’est précis, c’est puissant, c’est touchant. Tel le chef d’orchestre, ses doigts lui servent de baguettes et mènent le chant et c’est à partir de là que le concert vaut, ensuite, la peine d’être vu. Ses mains sont légères et font flotter les notes, il sourit du début à la fin tout en saluant son public duquel il est extrêmement proche, au point de descendre plusieurs fois dans la foule mais surtout, le travail sur les lights est magnifique.

Pic by ManuGo Photography

Avec des nouvelles chansons qui prennent aux tripes et des anciennes déjà plus connues comme « Feed me » et surtout le tube « The golden age », l’artiste fait chanter les spectateurs qui lui réservent un accueil bouillant à chaque titre. A noter qu’il y a clairement une influence « Bowienne » dans la mise en scène du personnage ainsi que dans la succession des costumes. Entre ses morceaux, il prend le temps de parler de lui mais aussi de remercier son équipe et ses musiciens (respect à Laurent, son batteur, présent malgré la grippe).

Chanteur, acteur, comédien, Mustii est un peu le Jared Leto belge : un artiste multifonction qui excelle dans chaque domaine. Ce soir, c’est la musique qu’il a réussi à faire triompher sur la scène bruxelloise du Cirque Royal. Ce soir, il s’est clairement imposé comme une valeur sûre de la scène belge. Ce soir, il a montré qu’il était plus que le petit prince de l’électro-pop. Ce soir, Mustii a été Royal.

Pic by ManuGo Photographie
Pic by ManuGo Photography

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s