Angèle: belgian cute pop

Telle une tornade, Angèle a tout balayé sur son passage ces derniers mois sans avoir encore sorti son premier album. « Brol » est sorti aujourd’hui, est-ce que l’engouement pour la jeune artiste avait du sens avant l’heure ? Chronique !

Avec « La loi de Murphy », « Je veux tes yeux » ou encore « La thune », Angèle s’est très vite imposée comme la nouvelle figure de proue de la pop belge. Entre pop édulcorée et cynisme assumé, l’artiste livre dans ce premier album quelque chose de typiquement belge ! Visuellement déjà, l’univers est très marqué et donne le ton sur le côté vintage/décalé qui nous attend. Mais là où la jeune femme excelle, c’est dans sa façon de décortiquer le monde qui l’entoure. Du haut de ses 22 ans, Angèle trouve déjà les mots pour expliquer la société contemporaine. « Victime des réseaux » est un constat de l’addiction aux réseaux sociaux là où « Balance ton quoi » s’engage dans un message féministe, révélant le côté moins sage de la chanteuse. Mention particulière toutefois pour « Ta reine », morceau traitant le sujet de l’homosexualité d’une superbe façon : « Mais tu voudrais qu’elle soit ta reine ce soir, même si deux reines c’est pas trop accepté. Mais tu voudrais qu’elle soit ta reine ce soir, toi les rois tu t’en fous c’est pas c’qui t’plaît. » Magnifique.

Elle qui confiait il y a quelques jours en conférence de presse écrire elle-même ses textes (à l’exception de « La loi de Murphy » co-écrite avec Matthew Irons de Puggy et le rappeur bruxellois Veence Hanao) montre d’indéniables talents de songwriter. « Brol », c’est une véritable fête poétique dans laquelle Angèle a véritablement su trouver les bons moments à placer au bon moment, faisant preuve d’une grande maturité. Les arrangements sont à la fois dansants et langoureux, mélangeant d’une certaine manière pop moderne et house à la 90’s, cerise sur le gâteau d’un album sans faute.

En conclusion, Angèle sort un album réussi du début à la fin. Avec « Brol », elle a su saisir les codes de la musique et de l’écriture pour toucher un maximum de personnes. On se plaît véritablement à écouter en boucle ce premier opus qui fait du bien aux oreilles et qui invite surtout l’auditeur à écouter chaque mot chanté.

Pic by Charlotte Abramow
Pic by Charlotte Abramow

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s