Le club du Cirque Royal ouvre ses portes !

Et pas avec n’importe qui ! Au programme Clover en entrée et les nouvelles têtes de Sunday Charmers pour inaugurer ces planches qui verront sûrement du beau monde dans un futur très proche.

Pour la première fois, nous avons le plaisir de passer les portes de ce nouveau repaire de la musique bruxelloise ! Si le Cirque Royal n’a plus rien à prouver qualitativement, on nous propose ici une salle comparable à un maxi AB Club avec 350 places debout, de quoi ramener des bons petits groupes prometteurs !

Pour ouvrir les hostilités, Colver ! Jeune formation émergeante de la scène indie bruxelloise, le groupe ouvre sobrement la soirée à travers un set agréable dans un rock qui ne tache pas. Les musiciens sont bons, c’est calculé et carré. Rien à dire sur cette première partie qui reste dans les tendances actuelles, suivant une recette qui fonctionne et qui débloquera quelques déhanchés de la part du public venu en nombre.

Pic by Valtsgefer Alexandre

C’est ensuite aux Sunday Charmers d’arriver sur scène. Quelques soucis techniques vont lancer le concert dans les rires pour être remplacés par des sourires après une poignée d’accords. Dans une très belle ambiance, Etienne passe de dandy à showman à travers un set un poil plus musclé que sur le disque. Rappelant parfois Artic Monkeys ou Kasabian, les cinq musiciens sont happés par le plaisir de la foule et partagent ce sentiment d’euphorie. On aura évidemment droit à beaucoup de titres du dernier album, dont nous avons parlé avec le leader il y a quelques jours (à lire ici). Gros coup de cœur pour l’émotion du tube Ici, Le Temps ou encore le groove de Let Down qui encore une fois réveillera la salle bien remplie du Club ! Les fans sont de la partie et nous aurons même droit à My Opponent, un single de 2019. Pour conclure ce set haut en rock, le fabuleux Delusional, morceau éponyme de l’album comme le rappelle si bien un Etienne tout sourire. Il terminera d’ailleurs la soirée guitare au dessus de la tête devant un groupe suant qui aura tout donné du début à la fin.

Pic by Valtsgefer Alexandre

Dans la lignée de Girls In Hawaii, Sunday Charmers ne finira jamais à la tête du Graspop (sauf grande surprise). Mais ce groupe a vraiment la classe de proposer une pop humaine, où on s’amuse, où on saute, où on fait tout simplement du rock et on le vit. Cela manque cruellement pour certains. Ici, pas de chichis avec des musiciens de qualité, une émotion partagée et une soirée très sympathique. On espère revoir les Sunday’s tout en haut de l’affiche dans les années à venir et à vrai dire, nous parions fortement sur eux pour encore nous impressionner. Nous sortons cette salle fraîchement baptisée conquis, amusés, à l’image d’Etienne et de son frère que nous retrouvons au stand de merch. Si nous les savions stressés de ce show lors de notre dernière rencontre, nous n’avons vu d’eux que de la maitrise sur scène et nous avons hâte de voir ce qu’ils auront en stock pour le futur !

Pic by Valtsgefer Alexandre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s