Billy Gibbons: Big Bad Bearded

Après un premier album solo aux notes afro-cubaines dépaysant, le deuxième n’annonce pas seulement le retour de Billy Gibbons, l’un des barbus les plus connus au monde, c’est aussi celui des racines blues qui ont forgé son style. « Back to basics ».

Le chanteur et guitariste de ZZ Top revient avec son delta blues et partage l’harmonica avec James Harman , l’homme au Mississipi sound. Accompagnés du bassiste Joe Hardy, des batteurs Greg Morrow et Matt Sorum (Guns N’ Roses) et du claviériste Mike Flanigin, ils se sont réunis en studio pour jouer des reprises des trois Kings (Albert, BB et Freddie) et des « blues giant champions », selon Gibbons, Bo Diddley et Muddy Waters. Ce qu’ils ne savaient pas, c’est que leur ingénieur du son avait tout enregistré sans allumer le témoin d’enregistrement. C’est donc sans pression et avec une sacrée dose d’honnêteté qu’est né cet album. Il en résulte des morceaux entraînants de bon rock décapant mais aussi des ballades touchantes comme seul le blues peut en procurer.

The Big Bad Blues s’ouvre sur une ambiance familiale avec une bonne dose de rock à la ZZ Top écrit par Madame Gibbons, suivi d’un blues classique et nostalgique puis d’un rock blues traditionnel. Enchaîne à cette entrée en matière une reprise slow blues empruntée d’une sensibilité connue à Gibbons et mêlée à celle d’un dénommé McKinley Morganfield aka Muddy Waters (cette information vous permettra de briller lors de vos dîners mondains). Trois morceaux de rock classique suivent, dont une reprise d’un certain Ellas McDaniel aka Ellas Otha Bates aka Bo Diddley (vous allez être l’étoile de la soirée). Et enfin, un blues vaudou ensorcelant poursuivi par un rock à papa pour aller danser dans la grange. Une autre reprise rock décoiffante arrive ensuite et donne une envie de sauter sur sa moto en direction de la route 66. En dessert, Gibbons sert une dernière reprise Calypso, oui Calypso, en clin d’œil à sa première expérience solo.

Un bon échauffement pour les festivités des 50 ans de carrière des ZZ Top l’année prochaine.

Finissons par une citation de Gibbons himself à propos de l’album : « the key word is L.O.U.D. Play it loud ! ».

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. CHRISTIAN VIMEUX dit :

    ya pas à dire,ça fait envie………………….je me le gave depuis ce matin,petit dej,douche,déjeun,sieste,bagnole ordi……………et ma Mimi craque..

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s